Le prince Albert de Monaco découvre le premier nanosatellite monégasque qui sera envoyé dans l’espace

Le souverain monégasque a visité le 8 octobre, la société Orbital Solutions Monaco (OSM), en présence de son directeur, Francesco Bongiovanni, qui fabrique des satellites de petite taille connus sous le nom de nanosatellites. Ces satellites, grands comme deux boites à chaussures, pèsent une dizaine de kilos et peuvent remplir aujourd’hui des fonctions
qui pesaient autrefois plusieurs centaines de kilos voire plusieurs tonnes.

Le premier nanosatellite monégasque

Les nanosatellites sont directement dérivés des technologies développées pour les smartphones et autres PC portables. « Ces dernières années, une miniaturisation et standardisation des composants a rendu possible leur construction, divisant considérablement les frais de fabrication et de lancement, contribuant ainsi à une « démocratisation » de l’utilisation de l’espace », écrit le Palais princier.

Le prince Albert de Monaco a vu le dernier projet d’OSM. OSM construit en ce moment même un nanosatellite appelé ‘OSM1 Cicero’. D’une durée de vie de 4 à 5 ans, ce micro satellite devrait être lancé au premier trimestre 2020 et placé sur une orbite basse (450 KM d’altitude). Il récoltera des données atmosphériques précises sur la base d’une technologie très sophistiquée “d’occultation radio” développée à l’origine par la NASA.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr