Le grand-duc Henri, Beatrice d’York, Laurent de Belgique et royautés au mariage de Jean-Christophe Napoléon

Aujourd’hui avait lieu à la cathédrale Saint-Louis des Invalides, le mariage de Jean-Christophe Napoléon et Olympia von und zu Arco-Zinneberg. Ce mariage tant attendu entre l’héritier de Napoléon, actuel chef de la…

La famille Karađorđević est l’actuelle famille prétendante au trône de Serbie. Le roi Pierre II de Yougoslavie, dernier roi a avoir régné sur le territoire, a été contraint à l’exil en 1941 et la monarchie a été abolie en 1945. Le roi n’ayant jamais abdiqué ni abandonné ses fonctions, la famille considère que d’un point de vue dynastique, elle est de jure, toujours souveraine du royaume. À sa mort, en 1985, son fils le prince Alexandre, devient le chef de famille et hérite du royaume. Pendant plusieurs années, on assiste à la dislocation de la Yougoslavie, jusqu’en 2003, ou le pays prend le nom de Serbie. La famille Karađorđević devient donc la famille royale prétendante au trône de Serbie. Par certains partisans, S.A.R. le prince Aleksandar Karađorđević est appelé S.M. le roi Alexandre III de Serbie.

 

Depuis 2019, suite à la mort d’Henri d’Orléans, le prétendant orléanais au trône de France est Jean d’Orléans, né en 1965. Marié à Philomena de Tornos y Steinhart, ensemble ils ont 5 enfants : Gaston (héritier, dauphin de France), Antoinette, Louise-Marguerite, Joseph, Jacinthe. Si Jean d’Orléans était roi, il utiliserait le nom de règne de Jean IV.

La dynastie orléaniste base sa légitimité par rapport à leurs cousins Bourbon sur deux arguments principaux. Le premier est la reconnaissance mutuelle du Traité d’Utrecht qui indique la renonciation au trône de France de Philippe V, devenu roi d’Espagne. Or, la lignée des Bourbon, prétendants actuels, descendent de Philippe V. L’autre argument est celui du vice de pérégrinité qui veut qu’un descendant qui s’installe à l’étranger sans intention de retour perd son droit de prétention au trône, comme ce fut le cas avec les aïeuls des prétendants Bourbon, avec pour preuve l’obtention du titre de roi d’Espagne et donc l’intention de régner ailleurs qu’en France.

Les prétendants de la famille d’Orléans sont les descendants direct de Louis-Philippe 1er, roi des Français, dernier roi à avoir régner sur la France, lui-même descendant de Louis XIII et non de Louis XIV, comme c’est le cas des Bourbon.

Depuis 1989, Louis de Bourbon, né en 1974, est le prétendant au trône de France, en tant que descendant direct des capétiens. Louis de Bourbon, fils d’Alphonse de Bourbon est également duc d’Anjou et duc de Cadix. Il est l’aîné des capétiens et fait usage des pleines armes de France. Il est prétendant légitimiste au trône de France, sous le nom de règne de Louis XX. Avec son épouse, María Margarita Vargas Santaella, il a eu quatre enfants : Eugénie, Louis, Alphonse et Henri. Son fils aîné Louis (2010) est désigné comme dauphin de France et duc de Bourgogne. Louis de Bourbon est prétendant au trône de France en tant qu’arrière-petit-fils du roi Alphonse XIII, qui fut l’ancien chef de la maison de Bourbon et descendant de Louis XIV. À la mort d’Henri d’Artois (1820-1883), dernier descendant de Louis XIV et Louis XV, mort sans descendance, commence la guerre entre la branche capétienne et la branche cadette des Orléans, toujours en cours aujourd’hui.