840 000 € de dons pour restaurer le tombeau de Napoléon aux Invalides

Depuis décembre 1840, il repose aux Invalides. Le célèbre tombeau de Napoléon est au centre de la pièce circulaire depuis près de deux siècles. Un projet de rénovation était en cours, permettant au tombeau de briller de toute sa splendeur à l’occasion des festivités du bicentenaire de la mort de Napoléon. Grâce à la générosité de donateurs du monde entier, l’objectif des 800 000 euros nécessaires pour la restauration a été largement dépassé.

Plus de 800 000 euros reçus pour la restauration du tombeau en quartzite de Napoléon sous le dôme des Invalides (Photo : WikiCommons)

L’objectif a été largement dépassé

Depuis deux ans les amateurs d’histoires et les fans de Napoléon étaient conviés à mettre la main au portefeuille pour aider le musée de l’Armée et la Fondation Napoléon à trouver les fonds nécessaires à la restauration du tombeau de l’empereur. Entre le 5 mai 2019, date de lancement de la cagnotte, et le 31 janvier 2021, 2 310 donateurs ont réalisé un don. L’ensemble des dons permet d’obtenir une cagnotte de 836 960€, annonce la Fondation Napoléon, soit près de 40 000 € de plus qu’espérés. Les mécènes de la Fondation Napoléon ont récolté à eux seuls près de 412 000 euros.

Parmi les généreux donateurs figurent des noms connus comme le prince Jean-Christophe Bonaparte, prince Napoléon et actuel chef de la famille impériale. Sa grand-mère, la princesse Alix ou encore le prince Philippe-Maurice de Broglie, le comte Waleski et le comte Nicolas Waleski.

Le tombeau de Napoléon restauré pour le bicentenaire de sa mort

Outre le tombeau, la crypte, des Victoires sculptées par Pradier, la Chapelle Saint-Jérôme et six tableaux exceptionnels, bénéficient d’une rénovation grâce à la cagnotte, précise Connaissance des arts. Inauguré en 1861 par Napoléon III, le monument funéraire conçu par l’architecte Visconti, sert de lieu de repos à Napoléon 1e depuis fin 1840. Après sa mort à Saint-Hélène, le 5 mai 1821, il sera rapatrié en France sur ordre de Louis-Philippe 1e, encouragé par Adolphe Thiers et son propre fils. Napoléon reposera temporairement dans la chapelle Saint-Jérome, le temps que son tombeau soit terminé sous le dôme des Invalides.

Le dôme des Invalides (Photo : WikiCommons)

Le tombeau de quartzite rouge, bien que régulièrement entretenu, avait besoin d’être rénové, usé principalement par le million de visiteurs qui visite chaque année la sépulture. La réparation du sol, usé par la chute de pierres du dôme, et la consolidation de la marbrerie et de la structure autour du tombeau sont nécessaires. Également, il est question de la reprise de la dorure de l’inscription : « Je désire que mes Cendres reposent sur les bords de la Seine, au milieu de ce peuple français que j’ai tant aimé », qui figure à l’entrée de la crypte. En outre, les tombeaux des rois Joseph et Jérôme, devaient également faire l’objet d’un nettoyage approfondi.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr