Une émeraude de l’impératrice Catherine II de Russie vendue 3,8 millions €

Une émeraude ayant appartenu à Catherine a été vendue cette semaine par la maison de vente aux enchères Christie’s, montée sur un collier en diamants par Cartier. Le pendentif d’émeraude avait été estimé entre 2 et 3 millions d’euros a été adjugé à 3 840 000 euros à Genève.

Catherine II possédait une collection innombrable de bijoux et pierres précieuses

L’émeraude de La Grande Catherine a été transmise de tsar en tsar

L’impératrice et autocrate de toutes les Russies, la Grande Catherine, est née Sophie Frédérique Augusta d’Anhalt-Zerbst, en Poméranie, actuellement la Pologne. Elle n’avait aucun sang russe qui coulait dans ses veines, pourtant, elle fut la souveraine ayant régné le plus longtemps sur la Russie, entre 1762 et 1796. Cette grande mécène a collectionné les œuvres d’art et les bijoux, aujourd’hui exposés au Musée de l’Hermitage, à Saint-Pétersbourg. Le collier de diamants mis en vente cette semaine n’est pas le bijou que possédait l’impératrice. Elle possédait cette magnifique émeraude, qui était montée sur une broche. À sa mort, ce bijou a été donné à son fils, le tsar Paul 1er, qui fut gardé dans la collection impériale pendant 100 ans. Le bijou fut transmis de mains en mains, et a connu 5 tsars. En 1874, le tsar Alexandre II a lui-même offert l’émeraude à Marie de Mecklembourg-Schwerin, lorsque celle-ci devint sa belle-fille en se mariant à son fils, le grand-duc Vladimir Alexandrovitch de Russie. À la mort de la grande-duchesse, le bijou fut démonté et partagé entre ses enfants.

L’émeraude de Catherine II était monté sur une broche avant de démonter le bijou et de le vendre

Cartier crée un pendentif avec l’émeraude

L’émeraude du pendentif est de 107,67 carats. Il fut vendu au joaillier Cartier, en 1927. Selon les conseils du vendeur de pierres Esmerian, la maison Cartier fait retailler la pierre pour améliorer sa clarté. Elle obtient alors une qualité rare de 75,63 carats par facette. Cartier a monté cette émeraude sur un collier en diamants, ayant appartenu à la famille Payne Withney. En 1954, John D. Rockfeller l’acheta avant de le revendre aux enchères en 1971. Cette semaine, ce même collier en diamants et l’émeraude ont été vendus chez Christie’s à Genève pour 3,84 millions d’euros à un acquéreur souhaitant rester anonyme.

Cartier a retaillé la pierre et l’a montée sur un pendentif en diamants

De princesse à impératrice de toutes les Russies

Catherine est née princesse d’Anhalt-Zerbst et a grandi en parcourant les cours allemandes. Vers 14 ans, elle a été choisie pour se marier à son cousin, le grand-duc Pierre, futur Pierre III de Russie. Cette protestante se convertie et devient orthodoxe. Elle se marie à 16 ans, mais ce mariage ne donna aucune naissance. Il fut conseillé à Catherine de prendre des amants et elle choisit le comte Sergeï Saltykov. Elle tomba enfin enceinte du futur Paul 1er de Russie, dont on ne sait toujours pas s’il est le fils de Pierre III ou de Sergeï Saltykov. Elle réussit un coup d’État en faisant jeter son époux en prison, où il fut assassiné. Elle prend alors le pouvoir et devient impératrice et autocrate de toutes les Russies.

Le bijou de l’impératrice a été vendu plus de 3,8 millions d’euros

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr

No Comments Yet

Leave a Reply