Le diadème Bragance porté par la reine Silvia de Suède

Il s’agit très certainement d’un des bijoux les plus majestueux qui se porte encore sur cette terre. La reine Silvia de Suède est celle qui a le privilège de porter de le diadème de Bragance, un bijou qui doit son nom à la dynastie impériale du Brésil, en mémoire à sa première propriétaire, l’impératrice Amélie.

Détails du diadème de Bragance (Image : Capture SVT)

Pourquoi la reine Silvia porte le diadème de Bragance ?

La chaine de télévision suédoise SVT diffuse actuellement Kungliga smycken (Les bijoux royaux) un documentaire en deux parties, dans lequel les téléspectateurs peuvent découvrir les joyaux dont ont hérité les membres de la famille royale suédoise. Parmi ceux-ci, il y a peut-être le plus prestigieux de tous, le diadème brésilien, également appelé le diadème « Bragance ». Grâce à ce documentaire, il est possible d’admirer le diadème de très près. Jamais aucune image n’avait permis d’observer le bijou dans ses moindres détails.

La reine Silvia présente le diadème Bragance, en portant également au poignet un simple bracelet en plastique de son association Childhood (Image : Capture SVT)

La reine Silvia est la dernière reine à avoir porté le diadème sur sa tête. En 2010, la reine Silvia a porté le diadème de Bragance, à l’occasion du mariage de sa fille, la princesse héritière Victoria. Elle l’avait également porté lors d’une visite d’État au Danemark. À plusieurs occasions, elle a pu porter ce bijou lors de dîners de représentation et également sur son portrait officiel, pris en 1976. Ce diadème a une valeur particulière pour la reine Silvia, à moitié brésilienne par sa mère, Alice Soares de Toledo.

Portrait officiel de la reine Silvia de Suède en 1976, portant le diadème brésilien (photo : Getty)

Pour comprendre comment la famille royale de Suède est entrée en possession du diadème brésilien, il faut se plonger dans son histoire.

(Image : Capture SVT)

L’histoire du diadème Bragance

Fin 1822, Pierre 1e, de la maison portugaise de Bragance est couronné empereur du Brésil. Son épouse, Marie-Léopoldine décède en 1826. En 1829, il épouse en secondes noces Amélie de Leuchtenberg. Amélie est la petite-fille du roi Maximilien 1e de Bavière par sa mère et de l’empereur Napoléon et Joséphine dit de Beauharnais, par son père. À son mariage, Amélie reçut un magnifique cadeau de la part de son époux. Il lui a fait faire un diadème unique et majestueux, que seule une impératrice peut recevoir à son mariage. Les motifs du diadème représentent des fleurs et des feuilles, faites de diamants. Il semblerait que le bijou ait été confectionné en France. Les diamants, quant à eux, auraient vraisemblablement appartenu à la première épouse de Pierre, dont ses enfants ont hérité à sa mort. Les enfants auraient accepté de les donner à leur père pour qu’il en fasse un bijou.

La reine Silvia porte le diadème de Bragance sur cette photo officielle à côté de son époux, le roi Carl XVI Gustaf de Suède

En 1831, l’empereur Pierre abdique. Lui et son épouse vivront en France, puis à Lisbonne. Pierre y décédera en 1834 et Amélie gardera son diadème avec elle jusqu’à sa mort en 1873. C’est sa sœur, Joséphine de Leuchtenberg, devenue reine de Suède et de Norvège, à son mariage avec le roi Oscar 1e, qui hérita de l’ensemble des bijoux de l’ancienne impératrice. Joséphine mourut à son tour, 3 ans plus tard. C’est à cette époque qu’un inventaire de son héritage est effectué et que l’on mentionne pour la première fois l’estimation du diadème. Le diadème « Bragance » fait partie d’une parure complète, assortie à un bracelet, une broche et une paire de boucles d’oreilles. L’ensemble de la parure est alors estimée à 248 000 couronnes suédoises de l’époque.

Première photo du diadème, sur la tête de la reine Sophie

Il n’existe aucune image du diadème de Bragance sur la tête de l’impératrice Amélie, ni de sa sœur, Joséphine. La première personne dont on dispose une image avec le diadème, est la belle-fille de Joséphine, la reine Sophie, née Sophie de Nassau. Depuis lors, le diadème Bragance est mis à la disposition de la famille royale de Suède et est uniquement porté par la reine, à l’exception de la princesse héritière Louise, qui la porta également une fois devenue reine.

Sources : SVT et Trond Norén

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr