Un YouTubeur condamné à 4 ans de prison pour avoir critiqué le roi du Maroc dans une vidéo

Mohamed Sekkaki, mieux connue sous le pseudonyme de YouTubeur de Moul Kaskita, a été condamné à 4 ans de prison ferme. Ce Marocain suivi par 349 000 abonnés sur YouTube avait été arrêté le 1e septembre 2019, au lendemain de la publication d’une vidéo dans laquelle il critiquait les discours du roi Mohammed VI du Maroc et traitait les Marocains d’ânes. Hier, il a été jugé par le tribunal de première instance à Settat. Il a été condamné à 4 ans de prison ferme et à verser une amende de 40 000 dirhams, soit environ 3700 euros.

Mohamed Sekkaki, alias Moul Kaskita, condamné à 4 ans de prison

Le 1e septembre, le procureur avait expliqué que l’arrestation de Mohamed Sekkaki avait eu lieu suite à la publication sur les réseaux sociaux d’une vidéo qui comprenait « des injures à l’encontre des citoyens marocains et des propos touchant à leur dignité et à leurs institutions constitutionnelles ». En parallèle, plusieurs citoyens auraient porté plainte contre cette vidéo, ainsi qu’une ONG. Il semblerait qu’entretemps, toutes les plaintes aient été retirées.

L’insulte à la personne du roi est condamnable au Maroc

Malgré tout, lors de son procès, le YouTubeur n’a pas échappé à la sanction prévue par la loi. L’ « insulte à la personne du roi », mentionnée dans l’article 179 du Code pénal prévoit « une peine allant de six mois à deux ans de prison et d’une amende de 20 000 à 200 000 dirhams », comme l’a rappelé l’avocate de Sekkaki, Souad Brahma.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr