Le roi Mswati III impose la polygamie aux hommes de l’Eswatini

Au Swaziland, qui a récemment changé de dénomination et s’appelle dorénavant l’Eswatini, le monarque absolu serait au cœur d’une polémique. Un journal zambien affirme que le roi Mswati III aurait exigé aux hommes de son pays de devenir polygames. Malgré le mode de vie du roi et ses prises de positions plus que douteuses, cette information est bien une fake news. Le porte-parole du gouvernement eswati a réfuté ces allégations.

Le roi Mswati III en tenue traditionnelle

Le roi du Swaziland enverrait les hommes monogames en prison

Le roi Mswati III a 14 femmes et plus d’une vingtaine d’enfants. Le nombre de femmes et d’enfants est souvent disputé. En plus de sa polygamie, les conditions dans lesquelles ces femmes ont été mariées soulèvent parfois des questions : séquestrations, mariages forcés, épouses mineures… Le roi de l’Eswatini est le dernier monarque absolu africain multimillionnaire qui dirige un pays d’1,3 million d’habitants, dont les deux-tiers vivent sous le seuil de pauvreté et dont un quart de la population souffre du sida. Les dépenses de la famille royale correspondent à 8% du budget national. Bref, lorsque le Zambian Observer a annoncé que le roi exigeait la polygamie dans son pays, l’information ne pouvait qu’être jugée crédible, bien que choquante.

Le roi Mswati III aurait imposé la polygamie aux hommes de son pays selon un journal zambien

Un journal affirme que Mswati III imposerait la polygamie

Le journal zambien affirme que le roi du Swaziland menaçait de prison les hommes du pays s’ils ne devenaient pas polygames. L’information a été mise en ligne, le 13 mai 2019, dans un article au titre accocheur : « Epousez plus de deux femmes ou vous irez en prison, déclare le roi Mswati III du Swaziland. » Selon le journal, « le roi Mswati III du Swaziland a déclaré (…) qu’à partir de juin 2019, les hommes devraient épouser plus de deux femmes faute de quoi ils iraient en prison ». Le même journal a affirmé que le souverain africain promettait même de financer les deuxièmes noces et de fournir un logement pour les couples qui deviennent polygames. Cette demande du roi ne serait pas sortie de nulle part. Le journal motive cette décision, en expliquant que le roi voulait contrer la supériorité numérique des femmes. C’est-à-dire, qu’il n’y aurait pas assez d’hommes si toutes les femmes voulaient se trouver un seul époux.

Le porte-parole du gouvernement confirme qu’il s’agit d’une fake news

Le porte-parole du gouvernement, Percy Simelmane a réagi à ces informations et a formellement démenti cet intox, qualifiant l’article de « malfaisant » et « venimeux ». « Sa majesté n’a jamais fait une telle déclarationL’article est non seulement une insulte à la monarchie et à la culture de l’Eswatini, mais aussi une honte pour le journalisme ».

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr

No Comments Yet

Leave a Reply