Le visage d’Henri VII restauré à partir de son masque mortuaire

L’artiste Matt Loughrey a permis de redonner vie à de nombreuses personnalités, grâce à sa technique de colorisation numérique. À travers son projet My Colorful Past, l’artiste a pour habitude de coloriser des photos en noir et blanc. Sa dernière œuvre est un peu différente, puisqu’il a donné des couleurs à un moule du visage d’Henri VII d’Angleterre, obtenu sur base de son masque mortuaire.

Le visage d’Henri VII restauré, colorisé par l’artiste Matt Laughrey, sur base du moule de son masque mortuaire (Image : My Colorful Past)

Le roi Henri VII fut le premier roi de la dynastie des Tudor. Il régna de 1485 à sa mort, en 1509.

Le masque mortuaire d’Henri VII

Pour garder une image précise des défunts, il était coutume, déjà depuis l’Antiquité, de réaliser un masque mortuaire en cire. Très précis, ce masque était ensuite précieusement gardé. On est aujourd’hui capable de connaitre le visage de plusieurs rois ou reines grâce à leur masque mortuaire moulé après leur mort. Ces moules ont cependant le désavantage d’être déshumanisés. En terre cuite, le modèle est par définition mort, et les portraits ou bustes manquent d’âme. C’est pourquoi, l’artiste Matt Loughrey, qui a l’habitude de coloriser les images en noir et blanc, c’est attaqué au visage du roi Henri VII, pour lui redonner un visage plus vivant.

Moule du visage d’Henri VII depuis son masque mortuaire, exposé à l’abbaye de Westminster à l’occasion du Jubilé de Diamant de la reine Elizabeth II (Photo : Twitter/NathenAmin)
À gauche, le buste réalisé à partir du masque mortuaire et à droite, une représentation du roi Henri VII peinte peu de temps avant sa mort (Images : Pinterest, domaine public)

Le visage d’Henri VII restauré par un procédé numérique minutieux

Grâce à un procédé numérique très minutieux, c’est presque pixel par pixel que l’artiste rend la peau de son modèle réaliste. Il redessine poil après poil, ride après ride, en se basant sur le moule du masque mortuaire du roi.

Il a par exemple pris des libertés, comme celle de réaliser un roi barbu. Bien que le masque mortuaire du roi Henri VII le montre glabre, il était habituel de raser le mort avant de réaliser le masque. Le cas échéant, la cire se serait figée dans les poils. L’artiste, en se basant sur des recherches historiques, a imaginé que le roi Henri VII avait très certainement une barbe, comme c’était souvent le cas à l’époque.

(Image : My Colorful Past)
(Image : My Colorful Past)

Bien que l’artiste ait pris quelques libertés nécessaires, comme le choix de la couleur des yeux ou des cheveux, le travail est impressionnant et nous donne l’impression de redonner vie au roi Henri VII, pourtant mort en 1509. Il avait déjà réalisé le même travail, sur le masque mortuaire de Marie Stuart, reine d’Écosse, morte exécutée en 1587. Outre sur son site internet, le travail de Matt Loughrey est visible sur son compte Instagram.

Source : My Colorful Past

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr