Le Parti monarchiste portugais a perdu son député à l’Assemblée des Açores

Ce dimanche avait lieu les élections législatives portugaises visant à renouveler pour quatre ans les 230 députés de l’Assemblée portugaise. Les socialistes ont obtenu plus de 36% des voix (106 sièges), suivis par les sociaux-démocrates (28% et 77 sièges) et le bloc de gauche (9,7% et 19 sièges). La Coalition démocratique unitaire, le parti populaire CDS ou encore le parti animaliste ont également réussi à décrocher des sièges. Parmi les petits partis vaincus, il y a le PPM (Parti populaire monarchiste) qui n’a obtenu que 7875 voix, soit à peine 0,15% des votes. Ce mauvais résultat a pour conséquence de faire perdre au parti le siège qu’il possédait à l’Assemblée des Açores.

Le Parti populaire monarchique perd son élu lors des élections de 2019

Depuis 2008, le PPM (Partido Popular Monárquico) bénéficiait d’au moins un siège à l’Assemblée des Açores, l’une des régions autonomes du Portugal. Dans cette assemblée composée de 57 élus, le PPM avait un siège en 2008, en 2012 et en 2016. Cet élu était Paulo Estêvão, qui vient de perdre son siège pour la prochaine assemblée de 2020. En 1979 et 1980, le fondateur et chef du parti Gonçalo Ribeiro Telles et ses candidats avaient même obtenu 5 sièges à l’Assemblée du Portugal. En 2005, Miguel Pignatelli Queiroz, chef du parti à cette époque avait également obtenu 2 sièges à l’Assemblée portugaise. Le PPM a obtenu ce dimanche 0,15% des votes et 7875 voix, perdant la moitié du nombre d’électeurs par rapport à la législature de 2015. Cette année, le chef de parti était Gonçalo da Câmara Pereira.

« Nous devons changer de tactique pour faire passer notre message au peuple », a déclaré Gonçalo da Câmara Pereira après sa défaite ce dimanche. Le PPM est un parti qui prône le retour de la monarchie et soutient la maison Folque comme maison dynaste du pays en cas de victoire. La maison Folque est la maison héritière du duché de Loulé. Son chef de famille actuel est Pedro José de Mendoça, arrière-arrière-arrière-arrière-petit-fils du roi Jean VI, par sa fille Anne de Jésus Marie de Bragance. La branche Loulé s’oppose à celle de Bragance, dont le chef de famille est Duarte de Bragança (appelé Édouard III par ses partisans). Duarte de Bragança est l’arrière-petit fils du roi Michel 1e de Portugal.

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr