Quels comtés et duchés de Suède sont attribués aux membres de la famille royale suédoise ? (CARTE)

Pour répondre à la question du titre, il est important de comprendre le découpage administratif et historique de la Suède. Les titres attribués aux membres de la famille royale sont tous des titres de ducs, alors que les territoires correspondant aux titres peuvent à la fois être des duchés ou des comtés. Pour compliquer les choses, ces territoires sont historiques et leur découpage ne correspond plus aux comtés existants, puisqu’il s’agit de provinces, un découpage administratif abandonné. Quels sont les titres de noblesse des membres de la famille royale et quelles sont les provinces qui leur sont attribuées ? Nous allons y répondre dans cet article, à l’aide d’une carte.

Les anciennes provinces étaient des duchés et des comtés différents des comtés actuels

Aujourd’hui, la Suède est divisée en trois grandes régions, elles-mêmes subdivisées en 21 comtés (län, en suédois). Bien que le nom de comté puisse laisser croire le contraire, ces comtés ne sont pas liés aux titres de noblesse de comte ou de comtesse, puisque leur représentant est un préfet. Les titres de noblesse attribués aux membres de la famille royale de Suède sont tous des titres de duc et de duchesse d’anciens territoires qui existèrent jusqu’en 1634, les provinces (landskap, en suédois).

Les titres de duc et duchesse correspondent aux provinces historiques

Les provinces sont donc d’anciennes subdivisions, qui n’ont plus de valeur administrative en Suède mais qui ont gardé toute leur valeur sentimentale. Les Suédois se rattachent encore culturellement à leur province d’origine, comme en France, on pourrait parler du Béarn (qui n’existe plus depuis 1790) ou du Périgord (comté jusqu’en 1607). Pour compliquer la chose, ces anciennes provinces, lorsqu’elles existaient encore, étaient considérées comme des comtés ou comme des duchés, en fonction de leur importance. Elles existaient depuis le Moyen-Âge et avaient un rôle essentiel dans le royaume de Suède. En effet, il fallait que le nouveau roi soit reconnu dans chacun de ces comtés et duchés pour être nommé roi. Depuis que les provinces historiques ont été remplacées par le découpage en comtés, les frontières ont quelques peu changé. Certaines provinces ont fusionné pour obtenir un comté, d’autres ont légèrement modifié leurs frontières. Il y avait 25 provinces, il n’y a plus que 21 comtés.

Les descendants du souverain sont tous duc et duchesse d’une province

Les enfants et les petits-enfants du roi Carl XVI Gustaf ont tous une province qui leur a été attribuée (sauf la princesse Madeleine, qui en a deux), et dont ils ont été élevés au rang de duc ou de duchesse, sans tenir compte si cette ancienne province était historiquement un duché ou un comté. Plusieurs provinces n’ont pas encore été attribuées, cela permet aux générations futures d’en profiter. À la mort d’un membre de la famille, la province dont il était duc, peut être réattribuée plus tard à un nouveau-né. Les époux et épouses héritent également du titre de duc ou de duchesse à leur mariage, à condition d’avoir la nationalité suédoise. L’époux de la princesse Madeleine, Christopher O’Neill, n’a pas accepté la nationalité suédoise. En restant américain, il n’a pas hérité des deux titres de duchesse de son épouse.

  • Le roi Carl XVI Gustaf était duc de Jämtland
  • La princesse héritière Victoria est duchesse de Västergötland, son époux Daniel est duc
  • La princesse Estelle, fille aînée de Victoria, est duchesse d’Östergötland
  • Le prince Oscar, fils de Victoria, est duc de Skåne
  • Le prince Carl Philip, fils du roi, est duc de Värmland, son épouse Sofia est duchesse
  • Le prince Alexander, fils de Carl Philip, est duc de Södermanland
  • Le prince Gabriel, fils de Carl Philip, duc de Dalarna
  • La princesse Madeleine, fille cadette du roi, est duchesse de Hälsingland et Gästrikland
  • La princesse Leonore, fille de Madeleine, est duchesse de Gotland
  • Le prince Nicolas, fils de Madeleine, est duc d’Ångermanland
  • La princesse Adrienne, fille de Madeleine, est duchesse de Blekinge

Dénomination francisée des titres

Il existe également une version francisée du nom des anciennes provinces, comme ce fut une habitude de le faire auparavant. Aujourd’hui, ces formes francisées ne sont plus d’usage, mais comme ces provinces ne sont plus d’usage non plus, il arrive de retrouver les formes francisées dans de certaines circonstances. Par exemple, dans le langage courant nous entendrons encore aujourd’hui plus souvent parler de Laponie plutôt que de son nom officiel actuel, le Lappland. Ainsi, les noms français des provinces historiques suédoises attribuées à des membres de la famille royale sont : Iempterland pour le Jämtland, Westrogothie pour le Västergötland, Ostrogothie pour l’Östergötland, Scanie pour le Skåne, Westmanie pour le Värmland, Sudermanie pour le Södermanland, Dalécarlie pour le Dalarna, Helsingie pour le Hälsingland, Gestriclande pour le Gästrikland, Gothlande pour le Gotland, Angermanie pour l’Ångermanland et Bleking pour le Blekinge.

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr