Le Premier ministre luxembourgeois ne veut pas de référendum sur la monarchie, étant le système le plus stable pour le pays

Il y a quelques semaines, le Premier ministre luxembourgeois Xavier Bettel a nommé Jeannot Waringo, ancien directeur de l’Inspection générale des finances (IGF), représentant spécial ministériel. Sous cette fonction, l’ancien directeur a pour mission d’éclairer les autorités sur la gestion du personnel de la Cour grand-ducale. La mission a pour but d’en savoir plus sur le recrutement du personnel, étant donné que celui-ci est directement payé par le contribuable, et qu’il a connu plusieurs remaniements ces derniers temps. Rien que le personnel représente 7,6 millions d’euros sur un budget total de 10,7 millions d’euros que perçoit la Maison grand-ducale pour son fonctionnement.

Le Premier ministre veut en savoir plus sur la gestion du personnel à la Cour grand-ducale

Il n’en fallait pas moins pour que les rumeurs naissent dans la presse, sur une éventuelle première étape vers l’abolition de la monarchie. En effet, il existe un accord informel entre le gouvernement et la Cour qui prévoit que l’administration du grand-duc soit sans contrôle. Pourtant, Xavier Bettel affirme que la nomination de Jeannot Waringo a été faite en accord avec le grand-duc et après consultation avec celui-ci. Cette mission spéciale intervient alors que des rumeurs concernant la gestion du personnel commençaient à enfler au grand-duché, après plusieurs remaniements importants et surprenants.

Xavier Bettel est un monarchiste et ne veut pas changer le système

Interrogé par RTL, le Premier ministre a tenté de rassurer la population sur ses intentions. « Je suis monarchiste et je le maintiens. C’est le meilleur système que nous puissions imaginer. Demandez au public qui est le président en Pologne, en Slovénie ou en Lituanie. Alors que tout monde connait le roi d’Espagne, de Belgique, des Pays-Bas et la reine du Royaume-Uni ». Durant cette interview à la radio, il a affirmé que la monarchie offrait « sécurité et stabilité ». Il ne voit pas la nécessité d’un référendum sur la question monarchique.

Avatar
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés par passion. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales.