Le roi George VI est mort : le jour où Elizabeth est devenue reine alors qu’elle était au Kenya

Nous sommes le 6 février 1952, le roi George VI, né prince Albert, est mort tranquillement dans son lit, dans la propriété familiale de Sandringham, dans le Norfolk. Bien que sa mort fut décrite comme paisible, mort dans son sommeil, le roi souffrait de graves problèmes de santé. Athérosclérose, cancer du poumon, l’addiction au tabac qui était courante dans la famille royale britannique aura eu raison de lui, comme son frère, le duc de Windsor, l’un étant mort d’une thrombose coronaire, l’autre d’un cancer de la gorge. En ce jour funeste, la princesse Elizabeth, duchesse d’Édimbourg, était à des milliers de kilomètres du Royaume-Uni. C’est au Kenya, que la fille du roi a appris qu’elle devenait reine…

La nation apprend la mort du roi :

Embed from Getty Images Embed from Getty Images

Elizabeth était au Kenya quand elle a appris la mort de son père

Le 6 février 1952, la nation apprit sous le choc, la mort du roi. Le roi George VI est décédé quasiment là où il était né, sorti du ventre de la reine Mary le 14 décembre 1895, dans une pièce voisine de la Sandringham House. Immédiatement, tous les commerces, les écoles, les théâtres, les institutions publiques ont été fermés et même le séance au Parlement fut ajournée. La princesse Elizabeth avait vu son père pour la dernière fois le 31 janvier 1952. Il s’était rendu à l’aérodrome de Londres pour assister à son départ vers l’Australie. Six jours plus tard, sa tournée du Commonwealth l’avait emmenée au Kenya, et c’est là qu’elle apprit la nouvelle. Le Roi est mort, vive la Reine. Elizabeth II devint ce jour-là reine du Royaume-Uni. Son couronnement fut organisé plus d’un an plus tard, le 2 juin 1953.

Elizabeth et le prince Philip au Kenya, photo prise le 3 février 1952 :

Embed from Getty Images

George VI, le roi qui ne devait pas être roi

Le roi George était un monarque apprécié, mais il n’était pas destiné à monter sur le trône. C’était sans compter sur l’abdication de son frère ainé, le roi Edouard VIII, en 1936. La relation entre Edouard VIII et l’Américaine divorcée Wallis Simpson lui valut sa couronne et il fut connu par la suite comme le duc de Windsor, passant le reste de sa vie en France. Assez nerveux, anxieux, le prince Albert, qui choisit le nom de règne de George, n’était pas particulièrement intéressé par l’idée de devenir roi. Mais il succéda à son frère, faisant fi de ses craintes personnelles, obligé à se plier au destin.

C’était principalement l’attention du public qu’impliquait la fonction qui ne lui plaisait pas particulièrement. Peu de temps après son accession au trône, le 11 décembre 1936, il connut la guerre. C’est lui qui a fermement dirigé la nation pendant la Seconde Guerre mondiale. Son attitude, ses prises de position et son image en tant que chef d’État lui ont valu de gagner le cœur du peuple.

George VI, un roi qui a gagné le cœur des Britanniques

En privé, cependant, le roi souffrait d’un certain nombre de problèmes de santé. Il connut un regain de popularité post-mortem lorsqu’en 2010, son personnage fut porté à l’écran par Colin Firth dans Le Discours d’un roi. Ce roi bègue avait surmonté ses craintes, son anxiété, mut par le devoir de servir et l’abnégation qu’appelle la fonction, comme le font si bien les Windsor. Malheureusement, l’épuisement et le cancer du poumon ont eu raison de sa vie. Même s’il souffrait de problèmes de santé, ses amis et témoins qui étaient auprès de lui le jour de sa mort, on rapporté qu’il était allé se coucher à Sandringham House cette nuit-là sans rien laisser présager. C’est un serviteur qui l’a retrouvé mort à 7h30, le lendemain matin. L’autopsie a révélé qu’un caillot de sang avait arrêté son cœur.

La reine Elizabeth II, la reine mère Elizabeth et la reine Mary aux funérailles du roi George VI :

Embed from Getty Images

La reine Elizabeth fête ses 68 ans de règne

C’est le prince Philip, qui accompagnait son épouse dans sa tournée mondiale, qui a informé Elizabeth de la mort de son père, après avoir reçu un appel de son secrétaire particulier. Malgré son chagrin, l’histoire raconte que la reine Elizabeth aurait réagi avec un sens du devoir, mais aurait ensuite demandé à rester seule pendant une heure. Bien entendu dévastée, elle a pris l’avion sans plus tarder, pour rentrer auprès de sa famille. Agée de 25 ans, ils étaient nombreux à être sceptiques quant à ses compétences, y compris le Premier ministre Churchill. Chaque année, en mémoire de son bien aimé père, la reine Elizabeth prolonge son séjour hivernal à Sandringham, jusqu’à la date du 6 février. C’est donc en privé, que la reine Elizabeth entame une nouvelle année de règne. Aujourd’hui, ce 6 février 2020, la reine Elizabeth fête ses 68 ans de règne.

Embed from Getty Images

Avatar
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés par passion. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales.