Le roi Albert II contraint à payer 5000 € par jour tant qu’il ne se soumet pas au test ADN de Delphine Boël

L’affaire qui oppose le roi Albert II de Belgique à sa présumée fille illégitime prend une nouvelle tournure, avec la décision de la Cour d’appel. Comme Delphine Boël l’avait demandé à la justice, le roi Albert II va devoir payer une astreinte de 5 000 euros par jour, tant qu’il ne se soumet pas au test ADN que lui avait imposé la justice.

Delphine Boël connaitra-t-elle enfin la vérité ?

C’est en octobre 1999 que la Belgique découvre l’existence de Delphine Boël, dans le livre choc de Mario Danneels, qui publie la biographie de la reine Paola. On y apprend que le roi Albert II aurait eu une relation avec la baronne Sybille de Selys Longchamps. Delphine Boël porte le nom du mari de Sybille, l’homme qui l’a élevé comme son père. Delphine Boël est une artiste bruxelloise, née en 1968, qui est retournée dans l’anonymat une fois que les révélations du livre se sont calmées. Mais en 2013, l’artiste entame les procédures judiciaires de reconnaissance de paternité.

Embed from Getty Images

Le roi Albert II devra payer 5000 € par jour

Après plusieurs refus et rejets des tribunaux, notamment pour des raisons d’incompatibilités constitutionnelles, Delphine Boël a finalement vu le vent tourner lorsque le désaveu de paternité de son père Jacques Boël, qui a accepté de se soumettre a un test ADN, a été approuvé. De plus, depuis l’abdication du roi Albert II en faveur de son fils, le prince Philippe, l’ancien roi des Belges n’est plus constitutionnellement protégé. Peu à peu, les tribunaux ont changé leur attitude envers Delphine Boël et en octobre 2018, la Cour d’appel de Bruxelles oblige l’ancien souverain à se soumettre à un test ADN dans la période de temps impartie. Le roi va tout simplement refuser et Delphine Boël saisi à nouveau la justice pour obliger son père présumé à s’y soumettre.

Les résultats ADN risquent de parler en faveur de Delphine Boël

Ce jeudi 16 mai, la Cour d’appel a rendu son jugement, Albert de Belgique est soumis à une astreinte de 5 000 euros pas jour, en cas de refus de se soumettre au test ADN. Il semblerait que ce soit la fin d’un long combat juridique et personnel que mène depuis des années Delphine Boël pour elle et pour ses enfants. Elle souhaite notamment que Joséphine et Oscar, ses enfants nés de son union avec l’Américain Jim O’Hare, puissent construire leur histoire familiale et connaître leurs origines.

Embed from Getty Images

Avatar
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés par passion. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales.