Alois de Liechtenstein se félicite de la monarchie forte dans son pays dans son discours de fête nationale

Ce dimanche 15 août 2021, la cérémonie officielle de fête nationale au Liechtenstein a été réduite au minimum, afin de respecter les règles sanitaires en vigueur dans la Principauté. Le traditionnel discours du prince héréditaire Alois a été prononcé dans la roseraie du château de Vaduz.

Lire aussi : Alois de Liechtenstein : « Une vaccination par coercition n’a pas de sens »

Le prince héréditaire Alois prononce le discours de fête nationale sans invités

Ce 15 août 2021, le prince héréditaire Alois, régent de la principauté de Liechtenstein depuis 2004, a prononcé le discours de fête nationale, dans la roseraie du château de Vaduz. Afin de limiter la propagation du coronavirus, aucun invité national ou étranger était présent cette année. Les 11 communes du pays étaient symbolisées par un représentant, qui portait un drapeau de leur commune. Les drapeaux ont été hissés durant l’hymne national, puis les représentants sont repartis dans leur commune respective, chacun avec leur nouveau drapeau.

«Aujourd’hui, nous pouvons être reconnaissants que la pandémie nous ait moins durement touchés en comparaison internationale et que ces derniers mois, de nombreuses choses extraordinaires aient à nouveau été réalisées pour notre bien à tous», s’est félicité le fils du souverain Hans-Adam II dans son discours.

La célébration du centenaire de la constitution du Liechtenstein était aussi au centre du discours de l’héritier du trône. «Notre constitution a été une base importante dans la réussite du développement de notre pays au cours des dernières décennies. La combinaison unique d’une démocratie parlementaire avec un élément monarchique fort et d’une démocratie directe forte s’est avéré être efficace». Le Liechtenstein est le pays du continent européen où le souverain a le plus de pouvoirs. En 2012, la population a continué à accorder sa confiance au souverain et a voté à plus de 76% contre la diminution de ses pouvoirs.

«Notre constitution garantit ainsi un large consensus politique. Elle nous garantit une grande stabilité, une continuité et une orientation politique à long terme. Elle rapproche la politique du citoyen et permet une action rapide là où il y a un consensus. Grâce à ces avantages de notre constitution ainsi qu’à notre politique financière prudente, nous avons acquis une capacité d’action particulière au fil des décennies. C’est d’une importance particulière pour un petit État qui doit réagir rapidement à l’évolution des conditions-cadres internationales.»

Concernant la pandémie, le prince héréditaire a parlé des différents défis qui peuvent nous attendre, notamment avec l’arrivée des variants et des mutations qui auront peut-être des conséquences sur la vie quotidienne, comme par exemple l’obligation d’exiger de nouvelles restrictions. «Il est crucial que le plus grand nombre d’entre nous se fasse vacciner et que nous soyons tous disciplinés. Prenez des mesures de précaution !», a exhorté le régent aux 39 000 habitants de la Principauté.

Source : Discours complet ici

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr