Des chanteuses yézidies ont été invitées par le prince Charles à Clarence House

En tant que parrain de la Fondation AMAR, le prince de Galles a reçu à Clarence House un groupe de jeunes musiciens yézidis. Le groupe est composé principalement d’adolescentes et de jeunes femmes persécutées en Irak. Elles ont été prises en charge par la Fondation AMAR il y a un an.

Les chanteuses yézidies persécutées s’arrêtent à Clarence House lors de leur mini-tournée à Londres pour faire connaître leur culture

Le groupe de chanteuses de musique traditionnelle yézidie est arrivé à Londres la semaine dernière. Les chanteuses, qui sont toutes de réfugiées irakiennes, persécutées dans leur pays, ont interprété des qewels, des chansons de prière. La Fondation AMAR a permis à ses jeunes femmes d’enregistrer des CD de leurs chants afin de préserver cette richesse culturelle qui pourrait s’éteindre dans leur pays. Après avoir chanté et dansé pour le prince de Galles, le groupe de musiciens est allé faire une représentation au Parlement britannique, au Trinity Laban Conservatoire et à l’abbaye de Westminster. Le yézidisme est une ancienne religion monothéiste qui puise ses racines dans l’Iran antique. Ils seraient environ 1,5 million de Yézidis dans le monde, principalement dans le Caucase.

Avatar
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés par passion. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales.