Le chef Raoni rencontre la princesse Esméralda de Belgique et le grand-duc Henri de Luxembourg

Le chef Raoni a entamé un voyage en Europe d’une durée de trois semaines. Après avoir rencontré Emmanuel Macron à Paris, il s’est rendu à Bruxelles pour échanger avec de nombreux hauts dirigeants du continent et parler de la protection de l’Amazonie. À cette occasion, il a rencontré la princesse Marie-Esméralda de Belgique et le grand-duc Henri de Luxembourg, deux personnalités profondément intéressées et soucieuses de l’environnement.

Le chef Raoni cherche 1 million € en Europe pour préserver le parc de Xingu

Le chef Raoni sillonne la planète depuis des années pour parler des poumons de la terre, l’Amazonie. Cet immense territoire est en danger même si depuis quelques années, les chiffres de la déforestation étaient en recul. Malheureusement, depuis le début de l’année 2019, ce qui coïncide avec l’arrivée au pouvoir de Jair Bolsonaro au Brésil, ces chiffres ont explosé de plus de 50% par rapport à la même période l’an dernier. Le nouveau président du Brésil ne s’est jamais caché du désintérêt qu’il porte à la nature, n’hésitant pas durant sa campagne à comparer les « indigènes indiens » qui vivent dans des réserves à « des animaux dans les zoos ». Aussi, il a confirmé son soutien aux géants industriels de l’agroalimentaire qui sont majoritairement responsables de la déforestation et comparent les écologistes à de « l’activisme chiite ».

Le cacique Raoni est venu en Europe avec une mission et un projet bien particulier. Il cherche des fonds pour financer la sécurité de la réserve naturelle de Xingu, un parc menacé par la déforestation. L’argent récolté servira notamment à améliorer la sécurité de la démarcation de la réserve qui n’est actuellement pas surveillée. Après son passage par Bruxelles, le chef Raoni passera par l’Italie puis le Vatican, où il s’entretiendra avec le pape François.

Raoni a rencontré la princesse Marie-Esméralda de Belgique

En Belgique, le chef Raoni a visité le parc Pairi Daiza, mais après ce moment de divertissement, il a aussi rencontré la princesse Marie-Esméralda de Belgique. La princesse, tout comme son père, le roi Léopold III, mène une lutte pour l’environnement. Il y a quelques semaines, elle avait encore tenu une conférence sur le thème du réchauffement climatique au Cercle de Wallonie. Léopold III, quant à lui, avait déjà rencontré le chef Raoni en 1964, après son abdication. L’ancien roi des Belges s’était alors envolé jusque dans la réserve de Xingu pour lui parler, cette même réserve qui aujourd’hui cherche un financement d’un million d’euros en Europe, raison de la visite du chef cacique. La princesse Marie-Esméralda est la troisième des enfants de Lilian Baels et du roi Léopold III. Lilian Baels est la seconde épouse du roi, la première étant la reine Astrid de Belgique, princesse de Suède. De cette dernière est issue la lignée actuelle des souverains de Belgique, dont le roi Baudoin, le roi Albert II et le roi Philippe. Le mariage du roi Léopold III, alors veuf, avec Lilian Baels prête à polémique, celle-ci préférant rester discrète et hériter du simple titre de princesse de Réthy. Quant aux enfants issus de son mariage, Alexandre (décédé), Marie-Christine et Marie-Esméralda, ils portent tous le prédicat d’Altesse royale mais n’entrent pas dans l’ordre de succession au trône. La princesse Marie-Esméralda est donc la tante de l’actuel roi des Belges, le roi Philippe.

Le grand-duc Henri et son gouvernement ont promis 100 000 € à son association

Après la Belgique, Raoni Metuktire s’est rendu au Luxembourg. Il s’est entretenu avec le Premier ministre, Xavier Bettel et le ministre des Finances, Pierre Gramegna. Mais surtout, le cacique suprême du peuple Kayapo et de toutes les tribus du Bas-Xingu a rencontré Son Altesse royale le grand-duc de Luxembourg, Henri duc de Nassau. Cette visite fut la plus fructueuse financièrement parlant puisque le chef indien est reparti de cette rencontre avec 100 000 euros de plus pour son association. C’est le seul pays qui a actuellement avancé un chiffre, grâce à l’existence d’un fonds dédié et préexistant pour ce genre de sollicitations.

Le grand-duc Henri à côté du chef indien Raoni (Photo : Cour grand-ducale/Claude Piscitelli)

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr

No Comments Yet

Leave a Reply