Un proche du prince Charles démissionne après avoir assuré la naturalisation et la distinction d’un milliardaire saoudien

Une lettre confidentielle, écrite en 2017, publiée dans la presse britannique ce weekend, n’a laissé d’autre choix à Michael Fawcett que de démissionner. L’homme est un proche du prince Charles, qui travaille étroitement avec lui, étant le directeur exécutif de sa fondation. Dans cette lettre, on apprend que Michael Fawcett a promis à l’homme d’affaires saoudien Mahfouz Marei Mubarak bin Mahfouz de l’aider à obtenir la nationalité britannique et un titre de la reine Elizabeth II.

Lire aussi : Justin Trudeau a appelé la reine Elizabeth après la démission de sa gouverneure générale

Michael Fawcett qui dirige la fondation du prince de Galles démissionne après avoir promis des faveurs en échange d’un don

Le Mail on Sunday révèle que Michael Fawcett a décidé de démission de The Prince’s Foundation, la fondation du prince de Galles. Le directeur exécutif de la fondation a été confronté à une lettre confidentielle, écrite en 2017, dans laquelle il dit qu’il serait «disposé et heureux» d’aider le milliardaire saoudien Mahfouz Marei Mubarak bin Mahfouz dans ses démarches de naturalisation britannique. Le directeur s’est senti redevable envers le milliardaire, qui est un généreux donateur de la fondation.

Michael Fawcett (droite) avec le prince de Galles, connu en Écosse comme le duc de Rothesay, avec John Sinclair, vicomte Thurso (gauche). Lord Thurso a été nommé Lord-lieutenant du Caithness en 2017(Photo : Andrew Milligan/PA Wire)

La fondation du prince Charles a annoncé ce dimanche que Michael Fawcett «avait proposé de se retirer temporairement» le temps qu’une enquête ait lieu en interne. Selon le tabloïd qui a révélé l’information, une source interne au Palais, qualifie cette démission de véritable «tremblement de terre» pour le prince Charles.

Dans les détails, cette lettre écrite le 18 août 2017 et envoyé directement à l’assistant du milliardaire indique : «À la lumière de la générosité actuelle et la plus récente de Son Excellence… Je suis heureux de vous confirmer, en toute confiance, que nous sommes disposés et heureux de soutenir et de contribuer à sa demande de citoyenneté.»

En plus de soutenir le processus de naturalisation de Mahfouz Marei Mubarak bin Mahfouz, Michael Fawcett promet aussi de l’aider à obtenir les honneurs de la reine Elizabeth II. Déjà commandeur de l’orde de l’Empire britannique (CBE), l’homme d’affaires aurait pu devenir chevalier de l’ordre de l’Empire britannique (KBE). Il s’agit d’un rang supérieur, qui officialise l’entrée du détenteur du titre dans la noblesse britannique, étant alors considéré comme un chevalier. «Je peux en outre confirmer que nous sommes disposés à faire [une] demande pour élever la distinction de Son Excellence de CBE honoraire à celui de KBE conformément au Comité d’honneur de Sa Majesté.» L’obtention du CBE honoraire par le cheikh en 2016 posait déjà question.

La fondation du prince Charles est sous le coup d’une enquête, suite à des financements suspects liés à la rénovation de la Dumfries House, un manoir palladien en Écosse. La fondation est elle aussi enregistrée en Écosse. L’ancien ministre Norman Baker a rappelé que la vente de distinctions était une infraction et qu’il contacterait la commissaire de la police métropolitaine Cressida Dick et lui demanderait d’enquêter. Un don de 500 000$ de la part d’un oligarque russe pour la rénovation de Dumfries House pose question quant à l’éventualité d’une faveur fournie en échange du don.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr