Le discours de Noël du roi Felipe et sa pensée pour les habitants de La Palma

Le roi Felipe VI a prononcé son traditionnel discours de Noël ce 24 décembre 2021. Dans son discours, le roi d’Espagne a accordé une grande importance à la crise sanitaire mais il n’a pas manqué de rappeler son soutien à tous les sinistrés de La Palma, qui ont été les victimes des éruptions volcaniques ces dernières semaines.

Lire aussi : Le discours de Noël du grand-duc Henri et son appel à la solidarité

Le roi Felipe demande de continuer les efforts pour sortir de la crise

«Je veux dédier mes premiers mots ce réveillon de Noël à ceux d’entre vous qui vivent sur l’île de La Palma et qui vivent une situation si douloureuse et difficile depuis trois mois», a débuté le roi Felipe dans son message de Noël 2021. «Aujourd’hui, notre cœur et nos pensées sont avec vous. Nous nous sentons très proches et vous savez que vous avez notre solidarité et que vous comptez sur le travail et l’engagement de toutes les administrations pour que vous puissiez reconstruire, au plus vite, votre vie, votre économie, et ainsi refaire vos projets avec enthousiasme.»

YouTube video

Le roi Felipe a constaté des améliorations par rapport à la situation de l’année dernière à la même période. Même si la situation sanitaire s’améliore, le souverain se veut prudent. «Le virus se transmet à nouveau très rapidement et, par conséquent, le risque n’a pas disparu. Au contraire. Par conséquent, nous devons continuer à être prudents, à nous protéger et à agir avec la plus grande responsabilité individuelle et collective.»

«D’une part, notre économie a repris du poil de la bête et a récupéré la grande majorité des emplois qui avaient été temporairement suspendus ; et le nombre d’employés évolue à un rythme vraiment positif. Mais d’un autre côté, le nombre de personnes en situation de vulnérabilité a augmenté, et aujourd’hui on s’inquiète dans de nombreux ménages de la hausse des prix, du coût de l’énergie ou des difficultés à trouver un emploi stable, notamment pour les jeunes.»

Après avoir énumérer les nombreux changements constaté dans la société, le roi d’Espagne s’interroge. «Face à cette situation, que faire, faut-il se laisser emporter par le pessimisme ? Faut-il tomber dans le conformisme en espérant que les problèmes se résolvent d’eux-mêmes ? Je pense que non.»

«Je crois au contraire qu’il faut réagir : il faut comprendre et assumer les nouvelles transformations que nous vivons – si rapidement -, prendre l’initiative et essayer de devancer les événements ; et nous devons également nous adapter rapidement aux changements, en étant toujours clairs sur nos grands objectifs et priorités en tant que pays. Car c’est aussi une période de nouveaux projets, de nouvelles idées et opportunités ; d’initiatives pleines d’ambition pour s’améliorer et progresser.»

«Nous devons toujours garder à l’esprit les intérêts généraux et penser aux citoyens, à leurs préoccupations, à leurs préoccupations, être en permanence à leur service et s’occuper de leurs problèmes. Nous devons être à la place qui nous correspond constitutionnellement ; assumer, chacun, les obligations que nous lui avons confiées ; respecter et se conformer aux lois et être un exemple d’intégrité publique et morale.»

Enfin, le roi Felipe souligne que l’Espagne doit tout faire dans l’année à venir pour ne pas reculer dans cette crise qui a déjà causé tant de souffrances. «Le moment est difficile, certes, mais s’arrêter aujourd’hui, c’est se laisser distancer, ce serait revenir en arrière. Nous devons aller de l’avant, car l’histoire nous apprend que nous, les Espagnols, savons comment réagir et surmonter l’adversité.»

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr