Discours du grand-duc Henri à l’occasion de la fête nationale 2021

L’année dernière, les festivités de la fête nationale luxembourgeoise avaient été aménagées à cause de la pandémie mondiale de coronavirus. En 2021, alors que la situation sanitaire s’améliore, c’est une célébration timide et en petit comité qui a été organisée au Grand-Duché. Le chef d’État a notamment prononcé son traditionnel discours.

Lire aussi : Charles de Luxembourg inaugure une aire de jeux à son nom pour la fête nationale

Une fête nationale en petit comité

C’est une cérémonie au monument national de la Solidarité Luxembourgeoise « Kanounenhiwwel » qui a fait à nouveau office de célébration pour la fête nationale luxembourgeoise ce 23 juin 2021. Xavier Bettel, Premier ministre, et Fernand Etgen, président de la Chambre des députés, entouraient le grand-duc Henri pour cette célébration. Le souverain a prononcé son discours, qui s’est conclu par 21 coups de canon tirés au Fetschenhaff.

Le discours du grand-duc Henri

«La pandémie Covid-19 a changé notre monde de façon radicale. Dans la lutte contre le virus, l’aspiration était toujours de rechercher le bon équilibre entre les droits et libertés individuelles et le devoir de protéger chaque concitoyen. En tant que nation, nous avons fait preuve de solidarité et nous avons démontré résilience et patience dans l’intérêt commun. Nous pouvons tous en être fiers», a déclaré le grand-duc Henri dans son discours.

(Photo : capture d’écran vidéo RTL- Fair Use)

Le souverain a interrompu son discours pendant une minute, imposant un temps de réflexion en mémoire des 819 victimes du coronavirus dans le pays. «Ensemble avec la Grande-Duchesse et notre famille, j’aimerais exprimer nos plus sincères condoléances à tous ceux qui ont perdu un être cher. Les contraintes impitoyables de la pandémie ne nous ont souvent même pas permis de dire au revoir à nos proches. Cela nous attriste profondément et nos pensées vous accompagnent dans cette période douloureuse».

Le grand-duc de Luxembourg a également annoncé que plus tard dans l’année, une cérémonie officielle sera organisée par le gouvernement pour commémorer les victimes et pour honorer ceux qui se sont engagés de manière exceptionnelle dans la gestion de cette crise sanitaire.

«Le virus nous a appris à prendre du recul par rapport à nos habitudes et à prendre conscience des vraies priorités dans la vie. Saisissons cette chance pour mettre en perspective ce qui compte vraiment : l’humanité, la solidarité, la tolérance, le respect. Voilà les valeurs sur lesquelles nous devons nous appuyer afin de pouvoir vivre en paix dans notre pays, en Europe et dans le monde.» Le grand-duc Henri a conclu son long discours en émettant l’espoir de célébrer une fête nationale en grandes pompes l’année prochaine, alors qu’il s’agira de la 60e fête nationale au Grand-Duché.

Source : Monarchie

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr