Exhumation de la reine-mère Hélène pour rejoindre la crypte royale en Roumanie, auprès de son fils

Les restes de la reine-mère Hélène de Roumanie rejoindront bientôt la crypte royale de la nouvelle cathédrale de Curtea de Argeș, une église épiscopale où sont enterrés les rois de Roumanie. Décédée en 1982, l’ancienne reine de Roumanie, mère du roi Michel 1er, rejoindra bientôt son fils. Elle repose actuellement en Suisse, au cimetière du Bois-de-Vaux, à Lausanne.

Pour suivre minute par minute toute la cérémonie : Exhumation et inhumation de la reine mère Hélène de Roumanie

La dépouille de la mère de Michel 1e de Roumanie va rejoindre la crypte royale

En 2012 a été consacrée la nouvelle cathédrale archiépiscopale et royale sur le site du monastère de Curtea de Argeș. Sur ce domaine se trouvent plusieurs cryptes et lieux de recueillement dédiés aux différentes dynasties ayant régné sur la Roumanie. Dans l’ancienne église épiscopale se enterrés les voïvodes Neagoe Basarb V et Radu V, morts au 16e siècle. Dans la nécropole royale reposent les souverains du début du 19e siècle, comme Carol 1e ou Ferdinand 1e et leurs épouses. Quant à la dernière génération, elle est peu à peu rapatriée vers la crypte de la nouvelle cathédrale consacrée en 2012.

Tombe de la reine-mère Hélène de Roumanie au cimetière du Bois-de-Vaux à Lausanne (photo : WikiCommons)
La nouvelle cathédrale archiépiscopale et royale sur le site du monastère de Curtea de Argeș, consacrée en 2012, dans laquelle sera transférée S.M. la rein-mère Hélène de Roumanie

La reine-mère Hélène était enterrée en Suisse

L’année dernière, il avait été annoncé que la dépouille de la reine-mère Hélène serait exhumée pour rejoindre la crypte, en Roumanie. Elle est née princesse Hélène de Grèce et de Danemark, fille du roi Constantin 1er de Grèce et cousine germaine du prince Philip, duc d’Édimbourg. Elle a connu l’exil en Suisse lorsque la famille de Grèce a été jetée hors du royaume puis elle a vécu (peu de temps) en Roumanie, à partir de 1921, date de son mariage avec le prince héritier Carol de Roumanie. De ce malheureux mariage naîtra Michel, fils unique du couple. La vie dissolue du prince Carol pousse son père, le roi Ferdinand 1e à désigner son petit-fils, Michel comme successeur. Carol accepte de renoncer à son trône. Carol et Hélène ne vivent plus ensemble, celle-ci vivant en Italie, et quand Ferdinand 1e décède en 1927, c’est leur fils Michel, 5 ans, qui monte sur le trône. L’année suivante la dissolution du mariage entre Hélène et Carol est prononcée. En 1930, Carol finit par devenir roi à la place de son fils. Quand il fut une fois de plus forcé d’abdiquer en 1940, Michel 1e a retrouvé son trône et sa mère joua un rôle important à ses côtés. On lui accorda le titre de reine-mère de Roumanie et portait le prédicat de Majesté.

Hélène et son fils Michel 1e, à Londres, en 1932 (photo : WikiCommons)

En 1947, la monarchie est abolie dans le pays et la famille royale roumaine s’enfuit en Suisse. Elle y vivra pendant de longues années, principalement à Lausanne. Décédée en 1982, à 86 ans, elle y est enterrée. Elle reçut le titre de Juste parmi les nations d’Israël pour son rôle durant la Seconde Guerre mondiale.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr