Le prince Haakon dans l’archipel Vega : des îles polaires classées par l’UNESCO où vivent canards et pêcheurs

En 2004, les îles de l’archipel Vega ont reçu le privilège d’obtenir la reconnaissance de figurer dans la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Ces îles situés au-delà du Cercle polaire arctique présentent un ensemble de récifs et d’îlots à couper le souffle. Ce paradis sur Terre également une faune et une flore extrêmement riches, puisqu’il abrite plus de 230 espèces d’oiseaux. Aujourd’hui, le Centre du patrimoine mondiale des îles Vega vient d’ouvrir. À cette occasion, le prince héritier Haakon de Norvège avait fait le déplacement.

Le prince Haakon a découvert l’île principale de l’archipel Vega, en présence d’ornithologues (Photo : Kongehuset/Simen Løvberg Sund, Det kongelige hoff)

Le prince Haakon dans l’archipel des îles Vega

Dans le comte de Nordland, un très vaste territoire tout au nord de la Norvège, on ne compte que 242 000 habitants. Sur l’archipel de Vega, un ensemble d’îles au large du comté, on ne compte que quelques habitants. Par contre, les canards y sont très présents et en particulier les eiders, un genre de canards que l’on retrouve dans les pays arctiques comme au Groenland ou en Islande, qui est très apprécié pour leur duvet. Dans cet environnement presque non entaché par l’homme, il y a seulement quelques rares populations qui y vivent, respectant totalement la nature. La pêche est pratiquée dans la totale tradition. Comme le font remarquer ceux qui visitent les lieux, sur les îles de Vega il faut aimer vivre lentement. Tout ici se fait tranquillement, sans aucune contrainte de la vie moderne.

Les îles Vega sont inscrites au Patrimoine mondial de l’UNESCO

Pour toutes ces raisons, l’UNESCO a décidé de faire des îles Vega l’un des sites inscrits dans la Liste du patrimoine mondial. Grâce à cette reconnaissance, un Centre du patrimoine a pu ouvrir sur l’île. Pour l’inauguration du centre, le fils du roi Harald V avait fait le déplacement dans le grand nord, en embarquant sur le Kongeskipet Norge (le Bateau royal norvégien, en français). Dès son arrivée sur le petit port, l’hymne national a retenti et il a été accueilli par le maire, André Møller et le gouverneur du comté, Tom Cato Karlsen.

Le prince héritier Haakon arrive sur le port de Vega (Photo : Kongehuset/Simon Aldra, Brønnøysunds Avis)

Le prince Haakon a été initié au nettoyage du duvet des eiders

Le prince a prononcé un discours, dans lequel il a souligné l’importance des canards eiders pour la région. Lui et sa délégation royale ont ensuite procédé à l’inauguration officielle du centre. Parmi les invités, on a pu reconnaitre l’auteur Roy Jacobsen qui, dans ses livres, a souvent décrit la vie de pêcheurs des habitants de ces îles.

S.A.R. le prince héritier a prononcé un discours sur la préservation de l’héritage culturelle de l’archipel et sur l’importance des eiders (Photo : Kongehuset/Simon Aldra, Brønnøysunds Avis)
Haakon de Norvège a appris comment nettoyer le duvet (Photo : KongehusetSimon Aldra, Brønnøysunds Avis)

Le prince héritier rencontre des ornithologues

Ensuite, une capsule temporelle a été enfouie dans le sol. À l’intérieur le prince héritier ainsi que d’autres responsables et scientifiques y ont écrit quelques mots et souhaits pour l’avenir. Dans 50 ans, cette capsule en verre sera déterrée et les différents souhaits seront lus. La journée s’est prolongée avec la rencontre des ornithologues et des conservateurs de l’île. Ceux-ci ont notamment fabriqué des nids pour oiseaux, afin les protéger. Une petite séance de nettoyage de duvet a eu lieu devant le prince, avant qu’il essaie à son tour. Finalement la dernière halte du prince avant de rejoindre le continent étant dans une fabrique à saucisse, qui a été reconstruite après un terrible incendie.

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr

No Comments Yet

Leave a Reply