Le beau-frère du roi Felipe VI, Iñaki Urdangarin, bientôt en semi-liberté

La sœur du roi Felipe VI est de plus souvent en Espagne, elle qui vit à Genève, en Suisse avec deux de ses enfants. Depuis un an, elle fait de nombreux allers-retours pour rendre visite son époux, qui est en prison pour détournement de fonds publics, fraude fiscale et trafic d’influence. Mais il semblerait que l’infante Cristina, qui préférait faire de courts séjours en Espagne, soit obligée d’augmenter le nombre de ses visites dans son pays d’origine. En effet, Iñaki Urdangarin va bientôt bénéficier d’un « grade 3 », ce qui lui permettra de sortir de prison plusieurs heures par semaine.

L’ancien duc de Palma de Majorque va pouvoir sortir de prison 2 jours par semaine

En Espagne, la justice a mis en place plusieurs palier graduels à franchir, qui permettent une réintégration progressive avant de bénéficier d’une éventuelle remise de peine ou de liberté conditionnelle. Tout d’abord, comme tous les prisonniers espagnols, Iñaki Urdangarin a pu choisir la prison dans laquelle il voulait être incarcéré. Il avait alors choisi celle de Brieva, une prison pour femmes récemment réaménagée et aux conditions de vie moins rudes. Pendant qu’il purge sa peine, sa femme, l’infante Cristina, vit en Suisse avec ses deux plus jeunes enfants Irene et Miguel, alors que les deux grands sont à l’étranger. Pablo Urdangarin y Borbón est joueur de handball professionnel et évolue dans l’équipe allemande de Hanovre. Alors que Juan, l’aîné, étudie au Royaume-Uni.

Iñaki Urdangarin espère une semi-liberté à partir du mois de décembre

Condamné à 5 ans et 10 mois de prison, Iñaki Urdangarin remplit déjà les conditions de bonne conduite exigées si l’on veut monter dans les grades. Jusqu’à présent, il était au « grade 2 ». Ce qui veut dire qu’il bénéficiait déjà de 36 permissions de sortie par an. Le tribunal vient de lui accorder encore plus de liberté, à raison de deux jours par semaine et huit heures par jour. Durant ces 16 heures, il devra effectuer un travail de bénévole dans une association. Si cette première expérience se déroule bien, il pourra demander la semi-liberté au mois de décembre. Pour remplir cette condition, il devra également avoir un contrat de travail. Il y a des fortes chances que la sœur du roi Felipe VI revienne vivre en Espagne à partir de cette date. L’infante Elena, sœur de Cristina, a déjà rendu visite à son beau-frère en prison, ayant reçu l’autorisation d’entrer avec sa voiture dans l’enceinte pour ne pas être dérangée.

No Comments Yet

Leave a Reply