Le prince Frederik inaugure le nouveau terminal de l’aéroport de Copenhague qui comprend le plus grand vitrail du pays

Le prince héritier a inauguré le nouveau terminal de l’aéroport de Copenhague. Cette zone comportera 8 nouvelles portes, un espace pour contrôler les passeports et le plus grand vitrail du Danemark. En 1960, c’est le roi Frédéric IX qui a inauguré le Terminal 2 de l’aéroport. En 1980, le jeune prince héritier Frederik avait déjà inauguré le Terminal 3.

SAR le prince héritier Frederik coupe le ruban du terminal Finger E de l’aéroport de Copenhague (photo : Instagramdet/danskekongehus)
Le prince Frederik inaugure le nouveau terminal de l’aéroport (photo : Aéroport de Copenhague)

Le prince Frederik inaugure le terminal Finger E

Plus de compagnies aériennes, plus de passagers, plus de touristes et plus d’escales, voilà l’ambition de l’aéroport de Copenhague, qui ouvre un nouveau terminal, le Finger E, un bâtiment de 3 étages. L’objectif est de compter 40 millions de passagers par an. En 2018, 30,3 millions de passagers ont transité, ont décollé ou atterri à l’aéroport de Copenhague. Lors de l’inauguration, le directeur a toutefois souligné que la croissance future devait être suivie d’objectifs ambitieux en matière de climat et d’environnement. « Avec la transition verte de l’aviation, nous travaillons à la fois pour réduire les émissions et réduire le bruit. Notre propre objectif est d’éviter complètement les émissions de CO2 en 2030 et de coopérer avec les compagnies aériennes afin de réduire les émissions de 30%. Par conséquent, la recherche et le développement au cours des prochaines décennies devront faire l’objet de recherches », a promis Thomas Woldbye. 

À gauche, le plus grand vitrail de l’artiste Alexander Tovborg qui représente un sphinx (photo : Aéroport de Copenhague)

Le plus grand vitrail du Danemark se trouve dans l’aéroport

Le maire de Copenhague, Frank Jensen, était présent à cette inauguration, qui présage un avenir heureux au tourisme danois. Le plus grand vitrail du Danemark est l’œuvre de l’artiste Alexander Tovborg et porte le nom de Sfinks og Natur, soit « Sphinx et nature ». Elle mesure 22 mètres sur 6 et a été installée à côté de la zone des contrôles d’identité. «Je me suis interrogé sur l’animal qui pouvait le mieux se rapporter à un aéroport. La réponse est le Sphinx. Je voulais faire un parallèle avec une fable à laquelle tout le monde peut s’identifier. Moitié animal et moitié homme, moitié femme et moitié homme. Le Sphinx est enraciné dans la culture européenne et provient de l’Assyrie et de l’Égypte anciennes. Cela en fait un symbole qui relie les cultures », a expliqué l’artiste Alexander Tovborg à propos de son œuvre.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr