Marie-Astrid et Maria Teresa de Luxembourg soutiennent les jeunes fragilisés au Bazar on Tour

La grande-duchesse Maria Teresa de Luxembourg était accompagnée de sa belle-sœur ce samedi lors de sa visite au Bazar de la Croix-Rouge, qui cette année propose une version en ligne de sa brocante, en raison des mesures sanitaires. Le Bazar est un rendez-vous annuel, qui cette année soutient les enfants fragilisés.

Lire aussi : Guillaume et Stéphanie incognitos avec Charles au Bazar de la Croix-Rouge luxembourgeoise

La grande-duchesse de Luxembourg et sa belle-sœur au Bazar de la Croix-Rouge

Le Bazar am Zelt a lieu cette année au Grand Chapiteau du Glacis. Le Bazar de la Croix-Rouge en est déjà à sa 75e édition. En raison de la crise sanitaire, plusieurs événements pop-up sont organisés à la place de la traditionnelle journée du Bazar, qui se tient annuellement. Un microsite a été mis en place pour que les visiteurs virtuels puissent aussi participer en faisant un don.

(Photo : Maison du Grand-Duc / Marion Dessard)
(Photo : Maison du Grand-Duc / Marion Dessard)
(Photo : Maison du Grand-Duc / Marion Dessard)

La grande-duchesse Maria Teresa de Luxembourg, présidente de la Croix-Rouge luxembourgeoise, a visité le stand au Grand Chapiteau du Glacis ce samedi. Sa belle-sœur, la princesse Marie-Astrid, sœur ainée du grand-duc Henri, est quant à elle présidente de la section Jeunesse de la Croix-Rouge. Ensemble, elles ont visité le stand et elles ont pu discuter avec les exposants et les bénévoles.

(Photo : Maison du Grand-Duc / Marion Dessard)
(Photo : Maison du Grand-Duc / Marion Dessard)

Les recettes du Bazar on Tour aideront à soutenir des projets pour les jeunes «mettant à leur disposition un logement, en les accompagnant dans leur projet de vie et en les guidant aussi bien dans le milieu professionnel que scolaire», explique la Cour grand-ducale. L’organisateur précise que «les aides auront pour objectif l’encadrement social et psychologique, la réussite scolaire et la promotion de l’autonomie des jeunes. Elles seront adaptées aux besoins des bénéficiaires et pourront, par exemple, contribuer au financement d’études ou de formations spécifiques ou prendre en charge les frais d’activités parascolaires, culturelles ou sportives.»

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr