Mette-Marit de Norvège inaugure la cathédrale flottante de l’Espoir

La princesse héritière Mette-Marit  et le prince héritier Haakon ont visité la cathédrale de l’Epsoir au fort d’Isegran à Fredriksstad. La princesse héritière Mette-Marit, qui a accepté il y a 3 ans de parrainer la construction de la cathédrale, a prononcé un discours après sa visite de ce projet unique collaboratif.

YouTube video

Lire aussi : Haakon et Mette-Marit à la rencontre des démunis d’Oslo en période de l’Avent

La cathédrale de l’Espoir est un projet interreligieux et environnemental

Les travaux de construction de la cathédrale de l’Espoir ont duré trois ans. Une plateforme de 120 m2 a été construite sur l’eau à Federiksstad. Sur cette plateforme se trouve aussi une église, qui a été consacrée cette semaine. L’église en bois est également construite à l’aide de matériaux recyclés, principalement du plastique repêché en mer.

La mer nous unit et cette cathédrale en fera de même. Le but est de se mobiliser contre la destruction de la mer en construisant et en exploitant la cathédrale de l’Espoir, un projet d’art interreligieux en bois et en plastique. 

La cathédrale en cours de construction (Photo : Håpets Katedral)

La cathédrale de l’Espoir est un croisement entre l’art moderne et le patrimoine mondial. La forme de l’église s’inspire des églises en bois traditionnelles, tandis que le toit est composé de tuiles en plastique qui forment un vitrail. La cathédrale a été inaugurée samedi 5 juin, avec, entre autres, un message enregistré de la princesse héritière.

La princesse héritière Mette-Marit s’est rendue dans la cathédrale peu de temps avant que les travaux soient finis et le message de la belle-fille du roi a été diffusé pendant la cérémonie d’inauguration et de consécration.

«La cathédrale de l’Espoir est le symbole de quelque chose dont je pense que nous devons tous nous souvenir : nous qui vivons sur cette planète, nous en faisons partie d’une manière merveilleuse et naturelle. La mer nous unit. Et la santé de la mer et nos propres conditions de vie sont liées», explique la princesse héritière Mette-Marit dans son discours.

«En tant qu’êtres humains, nous avons la responsabilité particulière de vivre dans le respect de tous les êtres vivants, pour la nature et la faune, à la fois sur terre et dans la mer. Cette gestion est une partie importante de toutes les religions. Et c’est une partie importante de l’être humain.»

Source : Kongehuset

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr