Décès du prince Ferdinand von Bismarck à 88 ans, son fils Carl-Eduard devient 5e prince de Bismarck

Le prince Ferdinand de Bismarck est décédé ce 23 juillet 2019, à l’âge de 88 ans. Depuis 1975, il était le 4e prince de Bismarck. Il était l’arrière-petit-fils du chancelier impérial d’Allemagne, Otto von Bismarck. Il est décédé des suites de complications lors d’une opération chirurgicale.

Photos des funérailles de Ferdinand von Bismarck-Schönhausen

L’arrière-petit-fils d’Otto von Bismarck est décédé ce 23 juillet 2019

Le journal allemand Bunte a annoncé la mort du prince de Bismarck, né le 22 novembre 1930 à Londres. Il était le fils ainé du prince Otto « Archibald » von Bismarck et de la Suédoise Ann-Mari Tengbom. Il a vécu à Londres, à Rome et en Suède. Il a passé son enfance dans la ville badoise de Salem, au pensionnat privé Shule Schloss Salem. Il étudié le droit et a travaillé à la Chambre du commerce allemande au Brésil. Il a ensuite travaillé à la Commission européenne à Bruxelles et en 1967, il s’est établi à son compte, en tant qu’avocat près de Hambourg. Ferdinand von Bismarck-Schönhausen, de son nom à l’État civil, était le 4e prince de Bismarck. Il s’est marié en 1960 à la Belge Elisabeth Lippens, sœur de Leopold Lippens, bourgmestre de Knokke-Heist. Proche de Claus et Beatrix des Pays-Bas, il était leur témoin de mariage et aussi le parrain de leur fils Willem-Alexander, futur roi des Pays-Bas.

S.A.S. Ferdinand von Bismarck-Schönhausen, 4e prince de Bismarck, duc de Lauenbourg, comte von Bismarck-Schönhausen est décédé en juillet 2019 (photo : S. Brauer)

Ferdinand von Bismarck-Schönhausen était un avocat engagé en politique

Le titre de prince de Bismarck a été créé en 1871 par l’empereur Guillaume 1e de Prusse et offert à Otto von Bismarck, chancelier impérial, pour sa contribution dans l’unification allemande. Il a d’abord été fait comte de Bismarck-Schönhausen en 1865, puis prince de Bismark en 1871. Et enfin en 1890, il reçoit également le titre de duc de Lauenbourg et est appelé Son Altesse sérénissime. Ses titres prussiens sont héréditaires mais sont uniquement transmissibles à l’aîné mâle. Il a ainsi transmis ses titres à son fils Hebert von Bismarck, qui les a lui-même transmis à son fils Otto « Archibald ». Les descendants du chancelier sont donc comtes et comtesses de Bismarck-Schönhausen. L’hériter agnatique porte le titre subsidiaire de duc de Lauenbourg et enfin, il hérite du titre complet de prince de Bismarck à la mort du prince précédent.

Le prince de Bismarck est mort à 88 ans (imago images / Strussfoto, SpotOn)

Carl-Eduard von Bismarck-Schönhausen devient le 5e prince de Bismarck

Ferdinand von Bismarck-Schönhausen et Elisabeth Lippens ont eu 4 enfants. C’est leur fils aîné, le comte Carl-Eduard von Bismarck-Schönhausen, né en 1961, qui hérite de ses titres et devient le 5e prince de Bismarck. Comme son père, Carl-Eduard est membre du CDU (le parti chrétien-démocrate allemand) et il est engagé dans la politique de l’arrondissement du duché de Lauenbourg, dont le chef de la famille von Bismarck se transmet le titre de courtoisie de duc. Carl-Eduard s’est marié quatre fois. Il n’a pas eu d’enfants lors de ses deux premiers mariages. Il a deux enfants, Alexeï et Grace avec sa troisième épouse, Nathalie Bariman. Il vit actuellement avec sa quatrième femme, qu’il a épousé en 2016, l’écrivaine brésilienne Alessandra Silverstri-Levy. Son fils, le comte Alexeï devient l’héritier présomptif du titre de prince de Bismarck et porte désormais le titre de duc de Lauenbourg. En tant que nouveau chef de famille, Carl-Eduard devient également président des différentes fondations et sociétés de gestion du patrimoine familial.

S.A.S. le comte Carl-Eduard von Bismarck-Schönhausen, 5e prince de Bismarck, et sa quatrième épouse, la comtesse Alessandra Silvestri von Bismarck-Schönhausen

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr