Palais Lange Voorhout : le palais d’hiver de la reine Emma (Musée Escher – La Haye)

C’est en 1896 que la reine Emma des Pays-Bas a acheté le palais situé au 74 Lange Voorhout, à La Haye. Il servit de palais d’hiver à la reine, qui y vécut jusqu’à sa mort en 1934. Les reines Wilhelmina et Juliana l’utilisèrent notamment comme palais d’hiver. De 1964 à 1980, la princesse Beatrix, alors héritière du trône, fit de ce palais son lieu de travail pour elle et son équipe. Quand elle est montée sur le trône, ce palais servit de palais royal principal pendant quatre ans, jusqu’à la fin de la rénovation du palais Noordeinde. Celui-ci fut choisi à cette date comme palais principal. Le palais fut encore utilisé de temps en temps par la famille royale des Pays-Bas jusqu’en 1990. Le palais est ensuite transformé en musée. Depuis 2002, le musée est dédié à l’artiste Maurits Cornelius Escher.

L’ancien palais royal situé au 74 Lange Voorhout abrite aujourd’hui le musée Escher (Crédits : histoiresroyales.fr)

Histoire du palais Lange Voorhout

Avant de devenir un palais royal, ce bâtiment avait déjà connu plus de 100 ans d’histoire. Le bâtiment a été construit entre 1760 et 1764, sous la direction de l’architecte Piet de Swart. Son premier propriétaire et commanditaire de la construction fut Anthony Patras, bourgmestre de Sloten et député de la Frise. Le « Palais Patras » changea rapidement de propriétaire car Anthony Patras mourut peu de temps après la fin de sa construction. Le banquier et homme d’affaires Archibald Hope en fit son acquisition.

En 1845, le roi Guillaume II achète le palais au baron Johan Gijsbert Verstolk van Zoelen pour 1 million de florins. Le prince Henri de Nassau, troisième fils de Guillaume II y vécut et en hérita. À la mort du prince Henri, c’est sa sœur Sophie qui en a hérité. Elle-même avait épousé le grand-duc Charles-Alexandre de Saxe-Weimer-Eisenbach. Enfin, c’est en 1896 que la reine mère Emma, alors régente de sa fille mineure, la reine Wilhelmine, rachète le palais à la grande-duchesse Sophie, le bien revenant dans le giron de la famille royale néerlandaise. La reine Emma fit de ce palais son palais d’hiver. Les reines suivantes également. La reine Beatrix l’utilisa même comme palais royal de travail lorsque le palais Noordeinde fut rénové entre 1980 et 1984.

La reine Beatrix a revendu le bâtiment à la commune de La Haye en 1990. Le bâtiment avait besoin de subir des travaux importants comme la réparation du toit et l’installation du chauffage. En 1992, le palais devint un musée. Pendant 10 ans, les expositions étaient temporaires. Depuis 2002, le Musée Escher a investi les lieux de façon permanente.

Depuis la rénovation du musée, des lustres en forme d’animaux ou d’objets pendent des plafonds. Par exemple, un globe pend dans la cage d’escaliers et un lustre en forme de tête de mort est accroché dans l’ancien salon.

L’escalier du palais Lange Voorhout à La Haye (Crédits : Histoiresroyales.fr)
(Crédits : histoiresroyales.fr)
La verrière au-dessus de l’escalier, dans le hall, de l’ancien palais royal d’hiver (Crédits : histoiresroyales.fr)

Le salon vert

Les murs de cette pièce furent autrefois couverts de soie vert foncé. Elle servait de salon pour les invités. Lorsque la reine Wilhelmina, sa mère et le prince Henri mangeaient ensemble dans le palais, ce qui arriverait 2 ou 3 fois par semaine, c’est dans cette salle que mangeaient alors les dames de la Cour et le Maréchal de la Cour, au même moment. On appelait ce repas, la « table du Maréchal ». Lorsqu’il n’y avait pas d’invités au palais et que la reine mère était seule, elle mangeait alors simplement dans la salle à manger, entourée dans ses dames de la Cour. Aujourd’hui, cette salle à manger sert de boutique à souvenir du musée Escher.

Le cabinet à dessin vert était utilisé par la Cour, lorsque la reine mère Emma (assise à gauche) mangeait avec sa fille, la reine Wilhelmina (debout à gauche), sa petite-fille la princesse Juliana (debout à droite) et son gendre (assis à droite). (Crédits : histoiresroyales.fr)

La chambre à coucher

Le lit de la reine Emma était un lit à baldaquin, entouré d’une voilette en tulle. Les murs de la chambre étaient peints en couleur pastel.

Pour sécuriser au maximum la chambre, la reine Emma disposait d’une clochette sur sa table de nuit, pour appeler à tout moment. Les châssis des fenêtres étaient renforcés et un coffre-fort était dissimulé dans le décor, peint de tel manière qu’on puisse le confondre avec du bois. Un autre petit coffre était carrément caché derrière un mur.

Au mur, était pendu un tableau d’Ary Scheffer. Ce tableau représente le jeune prince Maurits, second fils du roi Guillaume II et de la reine Sophie, qui est guidé par un ange. Le prince Maurits est mort à seulement 7 ans.

Un buste en terre cuite représentant Wilhelmina jeune était posé sur le coffre. Ce buste a été moulé en édition limitée à Copenhague. La reine Emma en avait acheté 6 exemplaires.

C’est ici qu’est morte la reine Emma. La pièce fut condamnée pendant de nombreuses années, jusqu’à ce que Wilhelmina la fasse rouvrir et s’en servit pour exposer sa collection de figurines en porcelaine.

La collection de figurines de la reine Wilhelmina. En réflexion dans le miroir, on aperçoit le tableau d’Ary Scheffer qui représente le prince Maurits guidé par un ange. (Crédits : histoiresroyales.fr)

La salle du balcon

Cette petite pièce était utilisée par la reine Emma pour y recevoir ses visiteurs. Wilhelmina, redevenue princesse après son abdication en faveur de sa fille Juliana, continua à lui conférer cette utilité après la Seconde Guerre mondiale. À partir de 1953, c’est depuis le balcon de cette pièce que la famille royale prit l’habitude d’apparaître chaque année pour saluer la foule, juste après le discours prononcé par le souverain à l’ouverture de l’année parlementaire.

Le balcon du palais royal de Lange Voorhuit était utilisé depuis 1953 pour saluer la foule après le discours d’ouverture du parlement. Ici en 1967, de gauche à droite, le prince Bernhard, la princesse Beatrix, le prince Claus, la reine Juliana, Pieter van Vollenhoven, la princesse Christina et la princesse Margriet (Crédits : Creative Commons-Domaine public)

De 1964 à 1984, la reine Beatrix utilisa cette pièce comme bureau. De 1964 à 1980, alors qu’elle était encore princesse, Beatrix y fit installer son équipe, son secrétariat. Et lorsqu’elle fut reine en 1980, elle fit du palais tout entier son lieu de travail usuel. Ce fut le cas jusqu’en 1984, date à laquelle le palais Noordeinde fut totalement rénové. Depuis lors, le palais Noordeinde est le palais de travail du souverain.

La bibliothèque

La reine Emma, déjà reine mère, utilisa la bibliothèque comme d’une salle réunion. C’est ici, en matinée qu’elle recevait ses invités avec qui elle travaillait. La plupart du temps, il s’agissait de représentants du monde des affaires, du milieu culturel ou éducatif.

Le prince Claus, époux de la reine Beatrix, fit de la bibliothèque son bureau, lorsqu’elle avait investi l’ensemble du palais pour travailler.

La bibliothèque fut utilisée par le prince Claus lors du règne de son épouse. (Crédits : Rijksdienst voor het Cultureel Erfgoed-Creative Commons)

Le salon arrière

La reine Emma avait fait reproduire la décoration du salon du palais Het Loo. Elle adorait tellement cette pièce qu’elle l’avait dédiée aux réceptions officielles.

Plus tard, la reine Juliana utilisa cette pièce pour en faire son lieu de réunion habituel lorsqu’elle rencontrait des membres de son gouvernement.

Intérieur du salon rouge (Crédits : Rijksdienst voor het Cultureel Erfgoed-Creative Commons)

La salle de bain

La salle de bain était aussi la salle qu’utilisait la reine Emma pour se changer. Elle comprenait une très grande baignoire en marbre rouge. Des armoires en érable, avec de grands miroirs, étaient installées dans cette pièce. Au mur, étaient pendus des portraits de Wilhelmina jeune. Il y avait également une peinture représentant le château d’Arolsen, la capitale de la principauté de Waldeck-Pyrmont d’où était originaire Emma.

Le palais était quasiment l’une des toutes premières habitations de La Haye à avoir de l’eau courante et même de l’eau chaude.

Les appartements du prince

Les appartements du prince étaient composés de deux pièces, une chambre d’invités et une salle de bain. Les appartements étaient très luxueux et richement décorés. C’est le prince Friedrich de Waldeck-Pyrmont, le frère de la reine Emma qui en avait fait sa chambre lorsqu’il rendait visite à sa sœur.

À partir de 1950, ce fut la chambre à coucher de l’ancienne reine Wilhelmina.

La salle de séjour

Cette pièce fut utilisée comme bureau par la reine mère Emma. Après avoir mangé, elle y rencontrait tous les matins, à 9 heures, le Maréchal de la Cour et le Trésorier. Jusqu’à ce que la Wilhelmina fut âgée de 18 ans, la reine Emma vivait avec sa fille à palais Noordeinde. Elle avait donc pris ses habitudes dans ce palais, et lorsqu’elle emménagea dans le palais Lange Voorhout, elle demanda à meubler le salon de la même manière qu’il le fut dans le palais Noordeinde. Des portraits familiaux pendaient aux murs.

En 1950, la princesse Whilelmina réaménagea la pièce pour en faire un salon.

(Crédits : Rijksdienst voor het Cultureel Erfgoed-Creative Commons)

La salle à manger

À 10 heures, chaque jour, les dames de la Cour rejoignaient la reine mère dans cette salle. Elles s’apprêtaient ensuite à sortir prendre l’air. Elles s’octroyaient une petite balade en calèche jusqu’à Scheveningen (aujourd’hui dans les faubourgs boisés de La Haye, non loin de la mer).

Bien entendu, la salle à manger servait deux fois par jour, à l’heure du déjeuner et du dîner. La reine et sa Cour avaient droit à de la haute cuisine, inspirée des meilleures adresses parisiennes. Les plats en sauce étaient toujours très sophistiqués.

Le salon avant

Cette imposante pièce est située du côté est du bâtiment. Il ne servait qu’à une seule chose, comme lieu de réception pour les grands événements officiels. Les murs étaient recouverts de soie moirée rouge. La cheminée en marbre provenait elle aussi de la Maison Fagel, comme de nombreux meubles et objets de décoration du palais.

Le cabinet à dessin utilisé comme salle de bal (Crédits : Rijksdienst voor het Cultureel Erfgoed-Creative Commons)

La Maison Fagel avait été acheté par Guillaume III en 1853 et était meublée avec des meubles styles Louis XIV et Louis XV.

C’est dans cette pièce que la dépouille de la reine Emma fut exposée après sa mort, le 20 mars 1934. Après son enterrement, cette pièce fut condamnée jusqu’en 1945. La reine Wilhelmina la fut rouvrir pour la première fois, lorsqu’elle reçut le général Eisenhower.

La salle de bal depuis sa rénovation en musée (Crédits : WikiCommons)

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr