L’ONU refuse le déblocage des fonds libyens pour rembourser le prince Laurent

Le prince Laurent de Belgique pensait enfin connaitre une fin heureuse proche pour son association, dont il est privé depuis plusieurs années, placée en liquidation. Malgré qu’il ait la justice belge de son côté et que le gouvernement belge ait demandé le dégel du fonds libyen aux Nations Unies, la demande a été refusée à New York.

Le Comité des sanctions de l’ONU refuse le dégel du fonds libyen pour rembourser le prince Laurent (Photo : Abacapress)

Lire aussi : Fonds libyens : le prince Laurent va enfin récupérer ses 44 millions €

Le prince Laurent devra encore attendre avant de voir arriver ses millions

On apprenait début d’année que le Comité des sanctions de l’ONU avait enfin reçu une notification de la part du ministère des Affaires étrangères belge, demandant le dégel du fonds libyen, actuellement retenu dans une banque bruxelloise. Le dégel des fonds allait permettre de dédommager l’association Global Sustainable Development Trust (GSDT), placée en liquidation. L’association du prince Laurent, à visée environnementale, avait signé des contrats de reboisement sur la côte libyenne, en 2008.

En décembre 2014, la cour d’appel de Bruxelles s’était prononcée en faveur de l’association GSDT du frère du roi Philippe. La cour avait condamné la Libye à payer un dédommagement de plus de 38 millions d’euros à GSDT pour rupture de contrat unilatéral en 2010. Avec les intérêts et frais de justice, le montant réel est de 44 à 50 millions d’euros selon les estimations et les sources.

Lire aussi : Le dotation diminuée du prince Laurent confirmée par le Conseil d’État

L’ONU s’oppose à la notification de dégel du ministère des Affaires étrangères belge

Malheureusement, bien que la justice belge ait demandé de dédommager GSDT, l’argent s’était vu alors bloqué par le Comité des sanctions du Conseil de sécurité des Nations Unies. Ainsi, plus de 14 milliards d’euros provenant de fonds libyens, sont actuellement bloqués sur un compte de la banque bruxelloise Euroclear.

Le journal Le Soir a appris que, vendredi 12 février, le comité situé à New York a refusé le dégel de ces fonds. « La décision du Comité des sanctions de l’ONU a été communiquée au gouvernement belge via sa Représentation permanente à l’ONU. Contacté, le liquidateur de GSDT, Me Alex Tallon, indique qu’il a été informé de la décision onusienne ce lundi matin », écrit Le Soir. Le liquidateur a fait savoir qu’il étudie à présent les possibilités de recours.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr