L’ordre de Carol 1e : Il y a 15 ans le plus prestigieux ordre roumain était rétabli

Le 5 janvier 2005, le roi Michel Ier a signé au palais Elizabeth un document rétablissant l’ordre de Carol I, un ordre décerné par la famille royale roumaine. Quinze ans se sont écoulés depuis que l’ordre de Carol I a été restauré en Roumanie. Cet ordre dynastique est la reconnaissance la plus élevée de l’histoire roumaine, qui fut institué pour la première fois en mai 1906 par le roi Carol 1e pour marquer le jubilé de ses 40 ans de règne. L’autre grand ordre dynastique roumain et l’ordre de la Couronne, qui fut rétabli en décembre 2011.

Investiture des ordres dynastiques roumains par la princesse Margareta au Palais Elsabeta

Lire aussi : Cérémonie d’investiture des ordres roumains par Margareta

Jusqu’en 1947, date de l’abolition de la monarchie, l’ordre de Carol Ier était un ordre national, classé premier dans la hiérarchie des ordres et des médailles de l’État roumain. Le Souverain de la Maison royale de Roumanie est désigné comme Grand Maître de l’ordre. Durant ses 114 ans d’histoire, l’ordre a donc eu pour grands maîtres le roi Carol I (1906-1914), le roi Ferdinand (1914-1927), le roi Michel 1e (1927-1930 et 1940-2017, pas d’ordre entre 1947 et 2005), le roi Carol II (1930-1940). Depuis 2017, le grand maître de l’ordre est Sa Majesté la princesse Margareta, en tant que Gardienne de la Couronne roumaine.

Les statuts de l’ordre sont divisés en 3 articles, qui sont eux-mêmes composés de différents alinéas précisant les conditions de réception et de fonctionnement de cet ordre prestigieux.

Les grades de l’ordre de Carol 1er

L’ordre ne peut jamais que comporter maximum 100 personnalités en vie. Simultanément seules 10 personnes peuvent obtenir au grade le plus élévé, 20 au deuxième grade, 30 au troisième grade et 40 au dernier grade.

L’ordre est subdivisé en 4 grades.

  • Collier
  • Grande Croix
  • Grand Officier
  • Commandeur

Le rang le plus élevé est le Collier de l’ordre. En 114 ans d’existence, seules 32 personnes ont reçu le Collier de l’ordre (le plus haut degré de l’ordre). La seule personne qui possède actuellement le collier est Sa Majesté la princesse Margareta. Il est habituellement accordé aux souverains ou aux chefs d’État. Les statuts précisent que le Collier peut être accordé, à titre exceptionnel, à un Premier ministre ou à un dirigeant politique roumain ou étranger. Les détenteurs du Collier sont également automatiquement détenteur de la Grande Croix de l’ordre.

Grand Collier de l’ordre de Carol 1e (photo : WikiCommons)

Parmi les 32 royautés ayant reçu le collier de l’ordre dans l’histoire, tous furent monarques, comme le roi Albert Ier de Belgique, le roi Victor-Emanuel III d’Italie, le roi Édouard VII de Grande-Bretagne et d’Irlande ou encore le sultan Abdul Hamid II de l’Empire ottoman. (Voir plus bas pour la liste complète).

La Grande Croix (deuxième degré de l’ordre) a été décernée à 24 personnes, depuis l’établissement de l’ordre jusqu’à aujourd’hui. Ce rang est souvent attribué aux princes héritiers ou à certains souverains. Ainsi, la princesse Margareta a été reçue Grande Croix de l’ordre en 1996 et son époux, le prince Radu, en 2007.

Le Grand Officier (troisième grade de l’ordre) a été affecté à 17 personnes. La dernière réception a ce grade a été celle de la princesse Elena de Roumanie, sœur de la princesse Margareta, en 2010. Ce grade n’est pas réservé aux royautés. Par exemple, la dernière fois que ce grade fut accordé avant la princesse Elena, cela remonte à 1920, lorsque le maréchal Constantin Prezan fut reçu Grand Officier.

Le grade de Commandeur (le dernier degré de l’ordre) a été attribué de 1906 à aujourd’hui à 39 personnalités.

Grande Croix de l’ordre de Carol 1e (photo : WikiCommons)

Les insignes de l’ordre de Carol 1e

Le Signe honorifique de l’aigle roumain (Semnul Onorific “Vulturul României”) est au centre du bijou de l’ordre. L’aigle porte la couronne royale sur la tête et la croix orthodoxe dans son bec. Dans ses serres, il tient à gauche l’épée de Carol 1e et un sceptre dans l’autre. L’inscription « PRIN STATORNICIE LA IZBÂNDĂ » apparait sous le portrait de Carol 1e.

L’aigle est posé sur des rayons de lumière qui forment un carré. Le carré doré est lui-même posé sur une croix de Malte rouge, surmontée d’une couronne royale.

Les personnalités reçues chevaliers de l’ordre de Carol 1e

Collier (avec la Grande Croix)

1906 

1. Le roi Carol Ier de Roumanie
2. La reine Elizabeth de Roumanie
3. Le roi Ferdinand I de Roumanie (en tant que prince héritier)
4. La reine Marie de Roumanie (en tant qu’épouse du prince héritier)
5. Gheorghe Cantacuzino
6. Gheorghe Manu
7. Dimitrie A. Sturdza
8. L’empereur Guillaume II d’Allemagne
9. L’empereur François-Joseph d’Autriche
10. Le roi Léopold II de Belgique
11. Le roi Victor Emanuel III d’Italie
12. Le roi Edouard VII de Grande-Bretagne et l’Irlande
13. Le roi Carol Ier du Portugal 
14. Le roi Alphonse XIII d’Espagne 
15. Le grand-duc Frédéric Ier de Bade

1907

16. Le sultan Abdul Hamid II de l’Empire ottoman

1908

17. Le président français Armand Fallières

1910

18. Le roi Albert Ier des Belges 
19. Le roi George V de Grande-Bretagne et d’Irlande

1911

20. Le roi Carol II (en tant que prince de Roumanie)

1912

21. Le roi George Ie des Hellènes
22. Petre Carp
23. Le roi Christian X de Danemark

1913

24. Prince Luis, régent de Bavière
25. Le roi Constantin Ier des Hellènes
26. Le président français Raymond Poincaré
27. Titu Maiorescu

1922

28. Le prince Nicolae de Roumanie 
29. Ion IC Brătianu
30. Mihail Pherekyde

1939

31. Le roi Michel Ier de Roumanie (en tant que prince héritier)

2017

32. Sa Majesté la princesse Margareta, Gardienne de la couronne roumaine

La Grande Croix

1906

1. Le primat métropolite Joseph (Iosif Gheorghian)
2. Petre Aurelian
3. Petre Carp
4. Le général Nicolae Haralambie
5. Ion Kalinderu
6. Teodor Rosetti

1909

7. Mihail Pherekyde

1913

8. Titu Maiorescu
9. Constantin G. Dissescu

1921

10. Prenez Ionescu
11. La reine Hélène de Roumanie (en tant qu’épouse du prince héritier)

1922

12. Le primat métropolite Miron Cristea
13. Anghel Saligny

1927

14. Le général Alexandru Averescu
15. Le général Constantin Coandă
16. Le général Constantin Présent

1928

17. Vintil IC Brătianu

1929

18. Iuliu Maniu

1930

19. Nicolae Titulescu
20. Nicolae Iorga

1937

21. Le roi Michel 1e de Roumanie (en tant que prince héritant)

1948

22. La reine Anne de Roumanie

1996

23. La princesse Margareta de Roumanie, actuelle Gardienne de la couronne roumaine (en tant que princesse héritière)

2007

24. Le prince Radu de Roumanie

Grand officier

1906

1. Le général Iacob Lahovari
2. Prenez Ionescu
3. Emil Costinescu
4. Gheorghe Lahovari
5. Alexandru Marghiloman
6. Constantin Olănescu
7. Scarlat Pherekyde
8. Anghel Saligny

1909

9. Ion IC Brătianu 
10. Nicolae Gane
11. Petru Poni
12. Anton Carp

1911

13. Breathe Haret

1912

14. Ion N. Lahovari
15. Constantin C. Arion

1920

16. Constantine Present

2010

17. La princesse Elena de Roumanie

Commandeur

1906

1. Constantin C. Arion
2. Constantin C. Dissescu
3. Ion C. Grădișteanu
4. Nicolae Economu
5. Constantin Ghica Deleni
6. Toma Cămărășescu
7. C. Cantacuzino-Pașcanu
8. Dimitrie A. Grecianu
9. Le général Mihail Priboianu
10 Le général Leonida Iarca
11. Le docteur Iuliu Theodori
12. Le général Alexandru Robescu
13. Grigore Tocilescu
14. Grigore I. Ghika
15. Alexandru C. Catargi
16. Alexandru Beldiman
17. Gheorghe Rosetti Solescu
18. L’adjudant général Warthiadi
19. Le général Theodor Văcărescu

1909

20. Dr. Constantin Cantacuzino
21. Constantin Fussea
22. Dimitrie I. Ghica
23. Dimitrie Micescu
24. Atanasie I. Mitescu
25. Mihail G. Orleanu
26. Alexandru Plagino
27. Micșunești D. Polizu
28. Scarlat Vârnav

1910

29. Le contre-amiral Ion Murgescu

1911

30. Vasile G. Mortzun
31. Alexandru Constantinescu
32. Nicolae Filipescu
33. Général Leon Mavrocordat
34. Mihail Romniceanu

1912

35. Ermil Pangrati
36. Le général Petre Gigurtu

1913

37. Barbu Păltineanu
38. Constantin Hârjeu
39. Le général Alexandru Averescu

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr