La petite-fille du dernier roi d’Afghanistan croit en la survie de l’âme afghane

La princesse Noal Zaher, petite-fille du dernier d’Afghanistan et belle-fille du dernier roi d’Égypte, a réagi au changement de régime survenu dans le pays de ses ancêtres, après la prise de Kaboul par les Talibans, ce 15 août 2021. L’épouse de prince de Saïd apporte son soutien à la population qui se retrouve démunie et vit dans la peur.

Lire aussi : La grande-duchesse Maria Teresa de Luxembourg a le «cœur qui saigne» pour l’Afghanistan

Message de soutien et de désarroi de la princesse Noal Zaher après la prise de Kaboul par les Talibans

«Merci à tous pour vos incommensurables messages d’amour, de crainte et de soutien», a déclaré la princesse Noal Zaher, 40 ans. La princesse de Saïd est la fille du prince Muhammad Daoud Pashtunyar Khan, septième des huit enfants du roi Mohammed Zaher Shah. Le roi Mohammed Zaher Shah est décédé à 92 ans en 2007. Il a régné pendant près de 40 ans, succédant à son père, assassiné en 1933. Il a été renversé en 1973 par son cousin et ancien Premier ministre, profitant d’un séjour du roi pour s’emparer du pouvoir.

«Nous sommes abasourdis, le cœur brisé et nous devons encore l’intégrer», écrit la princesse Noal sur ses réseaux sociaux. «Mon cœur saigne pour les innombrables Afghans innocents qui sont encore une fois sans abri, impuissants et sans défense». La princesse demande à ses proches et à ses sympathisants de «continuer à prier pour les familles innocentes qui ne peuvent pas partir et pour celles qui ont courageusement choisi de rester solidaires. Nous ressusciterons, l’âme de l’Afghanistan est éternelle…».

La princesse Noal Zaher envoyé un message de soutien aux Afghans. Ici avec son époux, le prince de Saïd (Photo : Instagram)

La princesse Noal a épousé le prince héritier Mohamed Ali d’Égypte en 2013. Le fils du dernier roi d’Égypte et son épouse sont parents de jumeaux, le prince Fouad Zaher et la princesse Farah-Noor, nés en 2017.

Le roi Mohammed Zaher Shah présent aux côtés du nouveau président Hamid Karzai lors de sa prestation de serment en 2004 (Photo : Domaine public)

Après avoir participé à la chute des Talibans en 2001, depuis Rome où il vivait en exil, le Roi a été autorisé à rentrer dans son pays. Toujours très influant et respecté, indiquant ne pas vouloir retrouver son trône, il a été titré Père de la Nation. En 2004, il présidera la Loya Jirga (l’assemblée traditionnelle de notables) qui élira Hamid Karzai comme président. L’ancien roi bénéficiera également d’une rente de l’État et pourra occuper un palais mis à sa disposition. Il mourra à Kaboul le 23 juillet 2007. Il aura droit à des funérailles nationales.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr