Le Premier ministre Löfven annonce sa démission au roi de Suède

Il avait une semaine pour se décider. Le Premier ministre suédois, accablé par un vote de défiance, a choisi de démissionner de son poste, plutôt que d’organiser des nouvelles élections anticipées en période de pandémie. Stefan Löfven a rencontré le roi Carl XVI Gustaf ce matin pour lui faire part de sa décision.

Lire aussi : La Suède « a échoué » : le Roi se prononce sur la stratégie covid de son pays

Stefan Löfven annonce sa démission au roi Carl XVI Gustaf

Le 21 juin 2021, Stefan Löfven est devenu le premier chef du gouvernement suédois battu par un vote de défiance du Riksdag (le parlement). Le Premier ministre avait le choix entre démissionner ou se relancer dans une campagne électorale, dans le but éventuel de se faire réélire. Il a été reçu au Palais royal de Stockholm, ce matin du 28 juin, pour annoncer sa décision au souverain.

Stefan Löfven annonce sa décision de démissionner au roi de Suède (Photo : Henrik Garlöv/Kungl. Hovstaterna)

Bien que le roi de Suède n’ait pas de pouvoir sur la politique du pays, le gouvernement se doit de le tenir informé des affaires de l’État. La Suède est l’une des monarchies européennes où le souverain a le moins de pouvoir. Le roi a tout de même acté la décision du Premier ministre avant qu’il n’officialise sa démission. C’est au président du Riksdag de procéder à sa destitution.

Le gouvernement de Löfven a été notamment critiqué pour sa gestion de la crise du coronavirus. La Suède était l’un des seuls pays d’Europe à avoir adopté la stratégie de l’immunité collective au printemps 2020, contrairement à tous les autres pays qui avaient imposé un confinement. Le roi de Suède avait lui-même été au cœur d’une polémique en fin d’année, lorsqu’il avait osé critiquer la politique adoptée par son pays durant la crise sanitaire.

Le roi de Suède et le Premier ministre démissionnaire (Photo : Henrik Garlöv/Kungl. Hovstaterna)

Le social-démocrate Stefan Löfven avait décroché le poste de Premier ministre en 2014. L’homme de gauche s’était rapproché du centre-droit lors des élections qui lui ont permis d’être réélu en 2018, contre toute attente. Stefan Löfven peut encore réintégrer le gouvernement en obtenant un nouveau portefeuille. L’homme que l’on a jugé perdant à plusieurs reprises pourrait aussi faire son retour en septembre, date à laquelle sont prévus de nouvelles élections.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr