Le prince Ali de Jordanie inquiet qu’un footballeur se cache dans l’équipe féminine d’Iran

Depuis plusieurs semaines, l’Association de football de Jordanie demande à ce que des vérifications de genre aient lieu au sein de l’équipe nationale féminine d’Iran. La gardienne de but est suspectée d’être un homme. Une éventualité qui n’est pas prise à la légère et qui inquiète au plus haut niveau. Le prince Ali, demi-frère du roi Abdallah II, soutient la demande de vérification du genre d’une joueuse iranienne.

Lire aussi : Le prince Ali de Jordanie demande aux gouvernements 20% des fonds réservés à la lutte contre le coronavirus pour aider les pays pauvres

Le demi-frère d’Abdallah II demande la vérification du genre d’une footballeuse iranienne

Le prince Ali ben Hussein, 45 ans, troisième fils du défunt roi Hussein et de sa seconde épouse, la reine Alia, est président de la Fédération de football de Jordanie. Très impliqué dans le football au niveau national, il n’a pas manqué de réagir à la polémique actuelle concernant Zohreh Koudaei, la gardienne de but de l’équipe nationale d’Iran. Le prince Ali a aussi fondé en 2001 la Fédération de l’Asie de l’Ouest de football et il avait présenté sa candidature pour devenir président de la FIFA en 2015.

Le prince Ali et son demi-frère, le roi Abdallah II de Jordanie (Photo : Twitter)

Le 25 septembre dernier, l’Association de football de Jordanie avait envoyé une demande de vérification de genre à la Confédération de football asiatique (AFC), qui est l’équivalent asiatique de l’UEFA. L’équipe de Jordanie et l’équipe d’Iran évoluent toutes les deux à l’internationale, au sein des compétitions de l’AFC.

Zohreh Koudaei, la gardienne de but de l’équipe nationale d’Iran, est accusée d’être un homme (Photo : capture vidéo Twitter)

Tout a commencé lorsqu’en septembre dernier, l’Iran a battu la Jordanie aux tirs aux buts, lors d’un match de qualification pour la Coupe asiatique féminine. La Jordanie a commencé à émettre des doutes quant au sexe de la gardienne de but iranienne. Le quotidien turc Hurriyet a interviewé Zohreh Koudaei, qui maintient être une femme : «Je suis une femme. C’est de l’intimidation que la Jordanie m’inflige. Je vais intenter une action en justice.»

«L’équipe médicale a soigneusement examiné chaque joueuse de l’équipe nationale en termes d’hormones pour éviter tout problème à cet égard, et je dis donc à tous les fans de ne pas s’inquiéter», a déclaré Maryam Irandoost, la sélectionneuse de l’équipe nationale. Malgré ces déclarations, le prince Ali, demi-frère du roi Abdallah II, demande à ce que la Fédération asiatique s’en mêle et tire cette histoire au clair.

«Réveillez-vous l’AFC», a écrit le prince Ali sur Twitter, en partageant la lettre écrite par le Secrétaire général de l’Association de Football de Jordanie et adressée à Windsor John, le Secrétaire général de la Confédération de football asiatique (AFC). «C’est un sérieux problème si c’est vrai», assure le prince Ali.

Dans cette lettre, l’association jordanienne écrit qu’elle «comprend qu’une vérification de genre n’est pas obligatoire pour les joueuses», toutefois, des articles du règlement permettent «de prendre des mesures appropriées s’il y a des doutes quant à l’éligibilité de participation d’une joueuse». Par ailleurs, l’association rappelle que l’équipe iranienne a déjà un passé trouble concernant des questions de genre et de dopage.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr