Le prince Laurent doit comparaître au tribunal et risque gros

Le prince Laurent de Belgique devra répondre de ses actes le 22 avril prochain. Le frère du roi Philippe n’était pas en règle lorsqu’il a été arrêté lors d’un contrôle de police en 2021. Pour le moment, aucun avocat ne s’est manifesté pour le défendre.

Lire aussi : Le prince Laurent, la princesse Claire et même leurs enfants remplacent la reine Paola ces derniers jours

Le prince Laurent contrôlé avec des documents du contrôle technique périmés

Le prince Laurent, 58 ans, a été arrêté le 13 juin 2021 lors d’un contrôle de police à Tervuren, la commune où il réside avec sa famille, à la villa Clémentine. Lors de ce contrôle, la police a découvert que le frère du roi des Belges roulait dans une voiture qui n’était pas à jour dans les contrôles techniques. « Il semblerait que le prince roulait avec un document d’attestation au contrôle technique expiré », écrit Soir Mag.

Le prince Laurent pourrait se présenter lui-même à l’audience, ici photographié avec son épouse, la princesse Claire (Photo : Histoires Royales)

Le quotidien flamand De Morgen, qui a révélé l’information, explique que le prince a probablement été scanné par une caméra ANPR, une caméra capable de scanner les plaques, ce qui a permis à la police de l’interpeller tout en sachant déjà que le véhicule n’était pas en règle. On ne sait pas encore si le prince Laurent se présentera lui-même à l’audience, au tribunal de Louvain, qui était fixée au 4 mars mais qui avait été reportée au 22 avril, à cause d’une incompatibilité d’agenda du prince.

« Nous ne savons pas si nous devons dérouler le tapis rouge, mais pour nous, il est un accusé comme les autres. Aucune directive n’a encore été émise par la famille royale », a déclaré la juge de police Sophie Lodewijckx. Elle confirme aussi que jusqu’ici, aucun avocat ne s’est manifesté pour le représenter à l’audience.

Le prince Laurent risque une amende de 80 à 80 000 euros. Une peine de prison de huit jours à trois mois peut également être prononcée. En 2011, le prince a perdu son permis de conduire après avoir été flashé près du tunnel de Vleurgat à Bruxelles. Il y conduisait à une vitesse de 82 km/h, dans une zone limitée à 50 km/h.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr