La princesse Anne découvre le navire LCT du débarquement de Normandie exposé D-Day Museum

La princesse Anne s’est rendue au D-Day Museum, rebaptisé The D-Day Story. Ce musée situé à Portsmouth est dédié à l’histoire de l’Operation Overlord. Le musée vient de dévoiler un navire LCT ayant servi lors du débarquement de Normandie. Il s’agit du dernier LCT de cette époque qui est encore visible.

Lire aussi : La princesse Anne visite le Musée national de Papouasie-Nouvelle-Guinée et conclut son séjour en Océanie

La princesse Anne assure un engagement le jour de l’anniversaire d’Elizabeth II

Ce 21 avril, la famille royale célébrait le 96e anniversaire de la reine Elizabeth. Sa fille, la princesse Anne, assurait ses engagements habituels. En tant que marraine du Musée national de la Royal Navy, la princesse Anne était invitée à inaugurer le navire nouvellement exposé au D-Day Story. Ce musée est situé à Southsea, la zone portuaire et balnéaire de Portsmouth, dans le Hampshire.

(Photo : Ben Birchall/PA Wire/ABACAPRESS.COM)

Le navire LCT 7074 est le dernier LCT ayant été utilisé le jour du débarquement, lors de la bataille de Normandie. LCT est l’acronyme de Landing Craft Tank, une barge de débarquement qui peut notamment transporter des chars. La princesse Anne a dévoilé une plaque qui rappelle sa visite et la date d’exposition du navire. La petite cérémonie a eu lieu en présence des autorités locales et des bénévoles qui ont travaillé à la restauration du LCT.

Un des responsables de la restauration du navire a déclaré à The News. « C’était fantastique. [La princesse Anne] est tellement engagée dans l’histoire de la marine. (…) Je ne vois personne de mieux qu’elle pour cet événement, et c’était très émouvant de revenir ici et de participer aux célébrations. »

Sur les centaines de bateaux qui ont débarqué en Normandie, celui-ci est le seul qui a survécu jusqu’à nos jours. Les travaux de restauration ont pris six ans. Il a d’abord fallu, en 2014, draguer le navire hors de l’eau, échoué à Birkenhead. Le montant total de la restauration s’élève à 7 millions de livres (environ 8,4 millions d’euros), dont 5 millions ont été financés grâce à une aide de la fondation de la loterie nationale britannique.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr