Léa de Belgique invite le tsarévitch Georges de Russie au gala pour les enfants malentendants de l’Hôpital Reine Fabiola

Un peu plus tôt dans le mois, la discrète princesse Léa de Belgique a souhaité honorer l’Hôpital universitaire des enfants Reine Fabiola de Namur en organisant une soirée de gala. En 2018, la fondation dirigée par la princesse Léa avait choisi la cause du cancer colorectal, en 2019, son choix s’était porté vers l’aide aux malentendants. C’est pourquoi, la princesse de Belgique avait organisé un gala à Namur, en soutien aux jeunes malentendants soignés à l’Hôpital universitaires des enfants Reine Fabiola. Parmi les convives, outres les responsables de l’hôpital, le personnel soignant et le gouverneur de la province, le tsarévitch Georges de Russie était également présent. Le gala a eu lieu quelques jours avant l’accident de voiture spectaculaire du tsarévitch à Saint-Pétersbourg.

Le tsarévitch accompagné, le gouverneur de la province de Namur, Denis Mathen et la princesse Léa de Belgique
Le grand-duc Georges Mikhaïlovitch était accompagné de Rebecca Bettarini au gala de la princesse Léa, à Namur

Marie-Paul Tshombé, descendante de la dynastie de l’empire lunda, et petite-fille de Moïshe Tshombé, ancien Premier ministre du Congo était conviée à table, à s’asseoir à la droite du grand-duc héritier Georges Mikhaïlovitch de Russie.

Le grand-duc héritier de Russie arrive à la soirée de gala
La princesse Léa de Belgique et Marie-Paul Tshombé

Très investie dans les causes sociales, la princesse Léa, gère la fondations ouverte avec son défunt mari, le prince Alexandre de Belgique, fils du roi Léopold III et de la princesse de Réthy. « Le Fonds d’Entraide Prince et Princesse Alexandre de Belgique est une fondation qui a la volonté de se mettre au service des personnes fragilisées par la vie et la maladie. Familles et enfants défavorisés, malades, personnes handicapées ou dans le besoin, peuvent trouver auprès du Fonds aide et soutien. La fondation aide en priorité ceux qui sont dans le besoin en Belgique », explique la fondation sur son site Internet.

Dans la salle, des éléments de décoration à l’effigie du prince Alexandre, décédé en 2009, permettait d’avoir sa présence symbolique en cette soirée.

La princesse Léa était déjà divorcée deux fois lorsqu’elle a épousé le prince Alexandre. Elle est également mère de deux enfants, issus des deux premiers mariage. Née Léa Wolman, elle est la dernière princesse de Belgique a avoir obtenu ce titre automatiquement lors de son mariage en 1991. Le titre de princesse de Belgique accordé aux épouses suivantes l’a été accordé par décision et par arrêté royal.

Crédits photos : Fonds d’Entraide Prince et Princesse Alexandre de Belgique

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr

No Comments Yet

Leave a Reply