La princesse Maria de Roumanie invitée par l’ambassadeur pour la fête nationale italienne

La semaine dernière, la princesse Maria de Roumanie représentait sa sœur, en visitant l’ambassade d’Italie, à l’occasion de la fête nationale italienne. Le jour de la fête nationale est le 2 juin, pourtant c’est le 5 juin que l’ambassadeur d’Italie à Bucarest, Marco Giungi, a invité Son Altesse royale à visiter sa résidence.

La princesse Maria de Roumanie et l’ambassadeur italien, Marco Giungi (Photo : Cour royale de Roumanie/Daniel Angelescu)
(Photo : Cour royale de Roumanie/Daniel Angelescu)

La princesse Maria représentait sa sœur auprès de l’ambassadeur italien à Bucarest

Après avoir rencontré les différents représentants de la République italienne, présents à Bucarest, la princesse Maria a signé le livre d’or. La Roumanie a toujours entretenu une relation privilégiée avec leurs amis italiens, dont ils sont très proches. Pour faire un clin d’œil à ses hôtes, la princesse portait une robe verte, rappelant l’une des couleurs de l’Italie.

(Photo : Cour royale de Roumanie/Daniel Angelescu)
(Photo : Cour royale de Roumanie/Daniel Angelescu)

La princesse Maria a signé le livre d’or

La princesse Maria de Roumanie est la cinquième fille du dernier roi de Roumanie, Michel 1er, décédé en 2017. Elle fait partie des membres de la famille royale roumaine relativement restreinte et divisée, depuis la répudiation de l’héritier déchu Nicolas Medforth-Mills. La princesse Maria, comme ses sœurs Elena ou Irina, apparait souvent aux côtés de la gardienne de la Couronne roumaine, leur sœur Margareta. La princesse Margareta n’a que ses sœurs et quelques rares nièces ou neveux pour l’entourer lors d’événements officiels. Malgré que les sœurs soient cinq, elles ont eu très peu d’enfants, les princesses Margareta et Maria n’ont pas d’enfants. La princesse Irina a deux enfants qui vivent à l’étranger, la princesse Sofia a une fille et la princesse Elena a deux enfants, dont Nicholas Medforth-Mills qui a été répudié de la famille, alors qu’il avait été désigné, dans un premier temps, comme l’héritier. Il y a quelques semaines, Nicholas Medforth-Mills vient de reconnaitre la paternité de sa fille illégitime suite à un test ADN, qui semblait être l’une des raisons de sa répudiation.

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr

No Comments Yet

Leave a Reply