Nicholas de Roumanie Medforth-Mills reconnait être le père d’Iris Anna Cîrjan

Nicholas Medforth-Mills, prince répudié par la famille royale de Roumanie, vient d’accepter la paternité de la petite Iris Anna Cîrjan, née en 2016. L’ancien prince de Roumanie avait déjà indiqué qu’il était prêt à passer un test d’ADN, même s’il n’a jamais été expliqué pourquoi avoir attendu tant de temps. Voilà chose faite. Il a passé un test ADN qui s’est révélé être positif et il a assumé cette paternité publiquement, en publiant un message sur Facebook.

În urma insistențelor mele de a face testul privind stabilirea paternității presupusului meu copil, doamna Nicoleta…

Publiée par Nicolae al Romaniei sur Lundi 27 mai 2019
Nicholas Medfort-Mills était le chouchou de son grand-père, l’ancien roi Michel 1er, avant d’être répudié (Photo : Facebook.nicolaealromaniei)

L’ancien prince de Roumanie, Nicholas Medforth-Mills n’a plus de contact avec sa famille

L’ancien prince Nicholas a connu un vent de popularité important en 2010, lorsque son grand-père, le dernier roi de Roumanie Michel 1er l’avait désigné comme son successeur, étant le seul garçon de la famille. Il n’avait alors que 25 ans et la Roumanie découvrait soudainement ce personnage dynamique qui a, dès ce jour-là, commencé à s’engager dans son pays. Jusqu’en 2015, où son grand-père fait marche-arrière, lui retire son titre de prince. La raison de sa répudiation n’a jamais été clairement expliquée par la famille. Un autre incident, à quelques jours de la mort de l’ancien roi Michel, est venu ajouter de l’huile sur le feu. Nicholas Medforth-Mills, répudié par son grand-père, s’est vu refuser le droit de lui dire adieu sur son lit de mort, alors qu’il recevait les derniers sacrements dans sa résidence en Suisse. Sa famille a porté plainte contre Nicholas, notamment pour avoir agressé du personnel de maison, voulant entrer de force dans la résidence.

Nicholas Medforth-Mills et son épouse Alina-Maria Binder (Photo : Facebook.nicolaealromaniei)

Nicholas va assumer sa responsabilité légale en tant que père d’Iris Anna

À la mort de Michel 1er, c’est sa fille aînée, la princesse Margareta qui est devenue la Gardienne de la Couronne roumaine. Nicholas Medforth-Mills est aujourd’hui totalement isolé de sa famille. Sa tante, la princesse Margareta, refuse que les membres de la famille de Roumanie se montrent publiquement avec lui. Ainsi, lors de son mariage avec la présentatrice télé Alina-Maria Binder, sa propre mère, la princesse Elena n’était pas présente. Il semblerait que l’enfant illégitime de Nicholas soit notamment à l’origine de sa répudiation. La naissance d’une fille avec son ancienne petite amie, Nicoleta Cîrjan, avait été révélée publiquement dans la presse. Finalement, sur son compte Facebook, il vient d’indiquer qu’il avait accepté de passer un test ADN et que celui-ci s’est révélé être positif. « Étant donné le contexte dans lequel cette enfant est venue au monde, le fait que je n’ai pas de relations avec la mère, j’en assume la responsabilité légale», écrit-il. Il ne fera plus de commentaires à ce sujet, pour le bien de l’enfant : « Pour des raisons de protection et dans l’intérêt de l’enfant, j’estime que tout aspect de sa vie est de nature strictement privée. Souhaitant surtout protéger l’enfant et ne la soumettre à aucun risque médiatique ou d’intimidation, j’ai décidé de cesser de faire tout commentaire à ce sujet. »

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr

No Comments Yet

Leave a Reply