La reine Mathilde lit l’histoire de Druon Antigone à des jeunes et des personnes âgées

C’est devenue une tradition pour la reine Mathilde. La reine des Belges s’associent chaque année au lancement de la semaine de la lecture à haute voix et se rend dans des écoles pour faire la lecture d’un livre à des enfants. Cette année, c’est à un public mixte qu’elle s’est adressée, ayant réuni autour d’elle des jeunes et des personnes âgées.

Lire aussi : Idée de lecture de la reine Mathilde en période de confinement

La lecture intergénérationnelle est mise à l’honneur lors de la Semaine de la lecture à haute voix

L’association Iedereen Leest souhaite encourager les écoles à faire au moins un quart d’heure de lecture à haute voix aux jeunes élèves. Chaque année, la semaine de la lecture à haute voix vient sensibiliser les professeurs, les responsables d’école et les parents à la nécessité de faire des lectures à haute voix de façon régulière. La reine Mathilde, ancienne orthophoniste, accorde une grande importance à la lecture.

(Photo : Abacapress)

La reine Mathilde s’est rendue vendredi à Deinze, dans la province de Flandre-Orientale, pour faire la lecture à haute voix à des jeunes et moins jeunes. Ici, la maison de soins voisine de l’école organise habituellement des rencontres entre les enfants et les résidents de la maison de retraite. Malheureusement, depuis la pandémie et les mesures sanitaires en vigueur, les activités communes entre l’école et la maison de repos ont été annulées.

Ce vendredi, les personnes âgées ont exceptionnellement pu retrouver les jeunes enfants lors de cette séance de lecture par la reine Mathilde. L’épouse du chef d’État a fait la lecture d’une des vingt histoires comprises dans le livre De Wolkeneters. Selon la RTBF, la reine Mathilde a fait la lecture du conte qui raconte l’histoire de Druon Antigone, ce personnage légendaire et folklorique de la région anversoise.

Selon la légende, le géant Druon Antigone récoltait la taxe de passage de ceux qui remontait l’Escaut et tranchait les mains de ceux qui refusaient de payer. Le châtiment pris fin le jour où il croisa la route du soldat romain Silvius Brabo qui le tua et lança à son tour sa main dans le fleuve. Selon la théorie folklorique (mais pas la théorie privilégiée par les linguistes), cette histoire serait à l’origine du nom de la ville d’Anvers (Antwerpen en néerlandais pour «hand werpen», soit «jeter la main»).

«Cette année, la Semaine de la lecture à haute voix met l’accent sur la socialisation des soins et les initiatives intergénérationnelles entre écoles et maisons de retraite. La lecture à haute voix favorise les contacts sociaux et permet de lutter contre l’isolement. La visite de la Reine est un appel aux volontaires pour qu’ils s’engagent comme lecteurs bénévoles dans un centre de soins résidentiels», explique le Palais. La semaine de la lecture à haute voix se déroule du 20 au 28 novembre cette année.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr