La reine Mathilde parle des Objectifs de Développement durable à des jeunes universitaires

La reine Mathilde s’est rendue à l’université catholique de Louvain-la-Neuve (UCL), ce lundi 11 octobre 2021. Elle participait à l’événement «Les Objectifs de Développement durable comme outil de transition vers des organisations responsables : mythe ou réalité ? ». En tant qu’ambassadrice des Nations Unies sur le sujet, la reine des Belges a prononcé un discours inaugural lors de l’événement.

Lire aussi : La reine Mathilde en visite chez Danone pour promouvoir les objectifs de développement durable

La reine Mathilde ouvre le débat sur les ODD devant des universitaire

Cinq universités francophones (de Louvain-la-Neuve, Liège, Namur, Mons et l’EPHEC) participait au troisième et dernier volet d’un programme de réflexion et d’échanges entre étudiants et professeurs des écoles de gestion et facultés d’économie de Belgique, à propos des Objectifs de Développement durable. Le premier volet a eu lieu à Anvers et le deuxième à la Solvay Brussels School, impliquant respectivement des écoles flamandes et bruxelloises. La reine Mathilde avait participé à ces deux premiers volets également.

(Photo : F.Andrieu / AgencePeps/Isopix/ABACAPRESS.COM)

La reine Mathilde a plaidé pour une plus grande implication des jeunes dans les actions en faveur de l’agenda du développement durable de l’ONU, dans son discours inaugural de l’événement. La reine Mathilde était invitée en tant que Défenseure des Objectifs de Développement durable (ODD) des Nations unies.

«L’événement d’aujourd’hui me donne enfin l’occasion de reprendre concrètement contact avec le monde universitaire, après de très longs mois de confinement et d’événements virtuels», a déclaré la reine, prononçant d’abord quelques mots concernant la crise sanitaire et de la vie université dans ce contexte.

La reine Mathilde a expliqué que la pandémie avait également chamboulé le programme fixé par les Nations Unies en termes d’Objectifs de Développement durable (ODD). «Certes, une partie croissante de la population connait désormais, au moins de nom, ces objectifs des Nations Unies. Un peu partout, des projets innovants, une certaine modification des comportements quotidiens et de nouvelles techniques de production traduisent un souci de s’adapter aux exigences de la durabilité. Mais face à l’urgence liée au changement climatique, à l’épuisement des ressources de la planète, au creusement des injustices sociales, nous ne pouvons pas nous contenter de ces quelques avancées. Elles sont à la fois trop lentes, trop modestes et trop disparates», a insisté l’épouse du chef d’État dans son discours.

«Des chefs d’entreprises, dirigeants et managers n’ont pas attendu pour lancer les premières bases d’une transformation. Nous devons nous en féliciter. Mais très souvent, ils tablent eux aussi sur vous, la nouvelle génération, pour accélérer les changements et les rendre irréversibles. Ils croient en vos capacités d’innovation et en votre créativité, ainsi qu’en votre aptitude à faire fi des idées reçues. A concevoir autrement votre rôle et vos responsabilités dans l’entreprise.»

La reine a conclu son message en abordant aussi la thématique de la santé mentale et du bien-être psychique. «Ils font partie intégrante des ODD, ils font partie du développement humain. Nous sommes tous concernés : professeurs, étudiants, dirigeants d’entreprises ou collègues de travail. Le moment est propice pour engager une réflexion sur les moyens d’ancrer le bien-être mental dans l’éducation et dans le fonctionnement de l’entreprise.»

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr