La reine Mathilde remet le prix à son nom à une association qui aide les jeunes avec une déficience intellectuelle

La reine Mathilde de Belgique a remis jeudi 12 mai le Prix Reine Mathilde à l’association Brake-Out. Le lauréat de cette année est une association flamande qui apporte son soutien aux jeunes ayant une déficience intellectuelle.

Lire aussi : La reine Mathilde en visite dans une association de quartier pour nouveaux arrivants

Le Prix Reine Mathilde revient à Brake-Out

Chaque année, le Fonds Reine Mathilde soutient des initiatives qui stimulent l’esprit d’entreprise chez les jeunes et leur donne des moyens d’action pour influencer positivement leur environnement. Vingt projets ont été sélectionnés par le fonds et soumis au jury. Parmi les propositions on retrouvait, par exemple, des projets qui visent « à encourager les jeunes à faire entendre leur voix auprès des pouvoirs locaux, à les impliquer dans des actions qui visent à lutter contre l’exclusion sociale ou à mettre sur pied une maison de jeunes avec des projets solidaires », explique RTL.

(Photo : Abacapress)

C’est l’association anversoise Brake-Out, qui œuvre pour les jeunes ayant une déficience intellectuelle qui a remporté le prix, qui s’accompagne d’un prix en espèces de 10 000 euros. Brake-out met en contact des étudiants d’une haute école avec des jeunes ayant un handicap mental pour les aider à trouver un stage qui correspond à leurs talents et à leurs intérêts.

Le Prix Reine Mathilde, anciennement Prix Princesse Mathilde, est décerné chaque année à une initiative conçue par des jeunes. Le jury sélectionne un certain nombre d’initiatives, après quoi un groupe de jeunes votent pour l’initiative gagnante.

Dans son discours prononcé lors de la cérémonie de remise du prix, la reine Mathilde a déclaré : « Par nature, les jeunes sont créatifs. Ils ont soif de découvertes et de défis : ils veulent agir. Ils veulent être impliqués. Mais l’entrepreneuriat social n’est pas encore vraiment répandu chez les jeunes. Les initiatives de jeunes qui concilient la création d’une entreprise et la poursuite d’un but social restent relativement peu nombreuses. » En parlant d’entreprendre, la reine a précisé qu’elle ne parlait pas de créer une entreprise mais qu’elle faisait référence ici à « des jeunes qui soutiennent les initiatives d’autres jeunes et qui les aident ainsi à développer leurs talents ».

« C’est à l’unanimité que le jury des jeunes a désigné le lauréat du Prix Reine Mathilde de cette année. C’est une initiative qui met l’accent sur le potentiel des jeunes, plutôt que sur leurs limites. La diversité et l’inclusion y ont une part importante. Ce projet témoigne d’une vision claire, d’un engagement social et d’un sens de l’entreprise », a déclaré la reine avant de remettre le prix.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr