La reine Máxima rencontre des experts pour discuter des effets du Brexit sur la science

Sa Majesté la reine Máxima a effectué une visite de travail hier après-midi à l’Académie royale des arts et des sciences des Pays-Bas (KNAW) à Amsterdam. Au cours de sa visite, la reine Máxima des Pays-Bas s’est entretenue avec des scientifiques et des étudiants a propos des conséquences du Brexit pour la science.

https://www.facebook.com/HetKoninklijkHuis/photos/pcb.1447929285356088/1447927558689594/?type=3&theater

À son arrivée au Trippenhuis, le bâtiment qui abrite le KNAW, la reine Máxima a été accueillie par le robot Leolani. Le robot a été conçu et programmé par des étudiants internationaux de l’Université Libre d’Amsterdam. Le robot a parlé à la reine Máxima de ses connaissances sur la coopération internationale.

https://www.facebook.com/HetKoninklijkHuis/photos/pcb.1447929285356088/1447928382022845/?type=3&theater
https://www.facebook.com/HetKoninklijkHuis/photos/pcb.1447929285356088/1447927822022901/?type=3&theater

Ensuite, la reine Máxima a discuté avec un certain nombre d’étudiants et de scientifiques des conséquences du Brexit sur la collaboration scientifique en Europe. Par exemple, des étudiants et des scientifiques ont indiqué qu’ils étaient rentrés en Europe continentale à cause du climat d’incertitude qui règne autour de l’après Brexit. Des étudiants du Royaume-Uni ont également indiqué qu’ils n’étaient pas certains de leur position sur le marché du travail européen si le Brexit se poursuivait. Il existe par contre un avantage au Brexit, qui est de recevoir plus de fonds de la part de l’UE pour les universités néerlandaises, récupérant ceux qui étaient auparavant réservés au Royaume-Uni.

https://www.facebook.com/HetKoninklijkHuis/photos/pcb.1447929285356088/1447927685356248/?type=3&theater

En outre, des scientifiques des Pays-Bas et du Royaume-Uni ont parlé à la reine Máxima et au président du KNAW, Wim van Saarloos, de la coopération européenne et des accords entre les universités, dans le cadre du Brexit. Les scientifiques ont exprimé leurs préoccupations concernant la collaboration à des projets de recherche conjoints. Le KNAW espère que les discussions entre scientifiques et étudiants britanniques et néerlandais déboucheront finalement sur des initiatives visant à atténuer les effets du Brexit.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr