La reine Rania visite une startup dans une tenue Alaïa iconique et rétro

Ce 16 août 2021, la reine Rania de Jordanie a visité les bureaux de la startup technologique Wajeez. Elle y a rencontré l’équipe jordanienne qui a lancé une application mobile l’année dernière, qui propose aux arabophones des résumés écrits et audio de livres de non-fiction du monde entier. Pour cette visite l’épouse du roi Abdallah II portait une robe zébrée de la maison franco-tunisienne Alaïa.

Lire aussi : Rania de Jordanie et sa famille en satin pour la fin de l’année

Visite des bureaux de l’application Wajeez

La reine Rania s’est rendue dans les bureaux de la société Wajeez, situés à Amman. Cette startup compte actuellement 40 employés à temps plein, ainsi qu’un réseau d’environ 500 pigistes. Elle a été accueillie dans les locaux de la startup par ses co-fondateurs, Mohammad Zatara et Rami Abu Jbara. Les entrepreneurs ont fourni à la reine un bref historique de leur application.

La reine Rania visite les bureaux de l’application Wajeez (Photo : DPA/Abacapress)

D’abord lancée dans les stores en ligne sous le nom de Faylasoof, l’application a changé de nom l’année dernière et d’orientation. Il s’agit d’un service de résumé de livres, qui permet aux utilisateurs de lire ou d’écouter des résumés pratiques de 15 minutes. Les livres sont principalement des manuels scolaires et non des best-sellers de fiction.

«Abu Jbara, qui est également le responsable du contenu de Wajeez, a expliqué que les abonnés payants ont accès à plus de 3 000 résumés audio et textuels», explique le Palais royal hachémite après la visite. L’application revendique déjà 1,2 million de téléchargements.

Pour cette visite dans le secteur des nouvelles technologies, la reine Rania avait soigné son look, comme à son habitude, en portant une jupe rayée et une chemise blanche courte. La jupe est signée Alaïa, une maison de couture franco-tunisienne dont le fondateur, Azzedine Alaïa est décédé en 2017. La jupe fait partie de la collection «Editions», qui remet à l’honneur des tenues iconiques de la marque, recrées à partir d’archives. La chemise blanche est aussi une pièce de chez Alaïa, dans la collection de prêt-à-porter, vendue 590€.

La jupe à rayures en popeline est une reproduction d’un modèle iconique de 1990. La chemise courte est une pièce de la collection de prêt-à-porter (Photo : capture d’écran Alaïa)

«Ces pièces ont été minutieusement reproduites par les ateliers d’après leurs dessins originaux, et reflètent l’approche inimitable de Monsieur Alaïa de la beauté intemporelle, son sens de la sensualité et sa technique sans faille», explique la marque. La jupe blanche à lignes noires est une reproduction d’une collection de 1990. Elle est faite en popeline. L’article est actuellement épuisé sur le site officiel.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr