La reine Silvia de Suède s’implique dans la lutte contre le dopage

Le lundi 31 mai, la reine Silvia de Suède a prononcé le discours inaugural du webinaire consacré à la lutte contre le dopage. L’événement était organisé par le Karolinska Institutet. Le discours a été prononcé virtuellement par le reine.

YouTube video

Lire aussi : Le prince Daniel s’informe sur l’éducation à l’anti-dopage

La reine de Suède participe au webinaire international concernant l’anti-dopage

Le Karolinska Institutet souhaite devenir le premier lieu de discussion au monde dans le domaine de la lutte contre le dopage. L’institut organise le séminaire Arne Ljungquist du nom du professeur qui travaille contre le dopage depuis plusieurs décennies. Cette année, le séminaire a pris la forme d’un webinaire, en raison des mesures sanitaires.

La reine Silvia de Suède a pris part au webinaire et a lancé les discussions en prononçant un discours. C’est en anglais que l’épouse du chef d’État s’est exprimée pour cet événement réunissant des experts internationaux. Son message était préenregistré et diffusé au lancement de la conférence.

«La Suède a été le premier pays à signer la Convention antidopage de l’UNESCO, ainsi que l’un des premiers pays au monde à criminaliser la possession de substances dopantes», rappelle fièrement la reine Silvia. Elle se réjouit donc que ce soit en Suède que l’on ait pour ambition d’organiser le plus important séminaire sur le domaine.

Lire aussi : La reine Silvia inaugure la conférence de réflexion contre la drogue en Suède

«Malheureusement, le dopage est devenu un problème de santé publique plus important qui doit être traité. L’utilisation de substances dopantes chez les jeunes est particulièrement préoccupante, ce qui entraîne un risque de dommages physiques et mentaux à long terme. Le fait que le dopage soit lié à la violence domestique est inquiétant.»

«Il est nécessaire de mieux connaître le dopage dans la société, en particulier les raisons de son utilisation et la manière dont les abus peuvent être évités et traités. Ces connaissances sont obtenues grâce à des recherches dans des domaines tels que la sociologie, la psychologie, la médecine et la toxicomanie, entre autres. Il existe également un besoin d’éducation ciblant les écoles, les soins de santé et les services sociaux»

Pour conclure son message, la reine s’est adressée directement au professeur Ljungquist, âgé de 90 ans, qui participe en personne à l’événement. La reine a rappelé que son époux et elle-même l’avait rencontré à plusieurs reprises. «Nous avons souvent été impressionnés par votre grande connaissance, votre niveau d’engagement et votre capacité à sensibiliser sur cette question importante.»

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr