La reine Sonja et la princesse héritière Mette-Marit aux funérailles nationales de la première militante lesbienne de Norvège

La reine de Norvège a voulu rendre un dernier hommage à Kim Friele, décédée fin du mois de novembre. L’auteure et pionnière militante de la cause homosexuelle en Norvège a eu droit à des funérailles nationales. La reine Sonja et la princesse héritière Mette-Marit représentaient la famille royale à la cathédrale d’Oslo.

Lire aussi : Victoria de Suède à la gay pride virtuelle de Stockholm : « Vous avez le droit d’être qui vous êtes »

La reine et la princesse héritière de Norvège font leurs adieux à Kim Friele

Le 22 novembre 2021 s’est éteinte Karen-Christine “Kim” Friele, à 86 ans. Kim Friele a été la première femme norvégienne à s’afficher publiquement en tant que lesbienne. Le travail de Friele a fortement contribué à l’abrogation du code pénal qui condamnait les actes homosexuels en 1972. En 1978, elle avait une fois de plus milité pour que l’on cesse de considérer l’homosexualité comme un problème psychiatrique. Elle a consacré sa vie à la lutte pour les droits des homosexuels.

La reine Sonja et la princesse héritière Mette-Marit ont assisté aux funérailles de la militante. Au lendemain de sa mort, les autorités ont décidé qu’elle aurait droit à des funérailles nationales. Le président du parlement, Masud Gharahkhani, le juge de la Cour suprême Toril Marie Øie, le Premier ministre Jonas Gahr Støre et la ministre de la Culture et de l’Égalité des genres Anette Trettebergstuen, ont assisté aux funérailles à la cathédrale d’Oslo, ce 6 décembre 2021.

(Photo : Sven Gj. Gjeruldsen, Det kongelige hoff)

Dans son homélie, le prêtre Halvor Moxnes a expliqué que deux bancs portaient le nom de la défunte. Ces bancs ont été baptisés à son nom car elle s’asseyant souvent à ces endroits lorsqu’elle tentait d’approcher des gens pour les rallier à sa cause, dans les années 60. «Maintenant, la grande majorité des homosexuels peuvent vivre en toute sécurité dans la diversité qu’est devenue notre société», a rappelé le prêtre.

(Photo : Sven Gj. Gjeruldsen, Det kongelige hoff)

L’évêque d’Oslo, Kari Veiteberg, a dirigé la cérémonie et a parlé de la vie et des luttes de Kim Friele pour les droits des homosexuels. «L’homosexualité, c’est l’amour. Beaucoup ont considéré son discours comme courageux en 1973. Il fallait que cela soit dit et répété. Donc, si vous avez expérimenté dans votre propre vie ce qu’est l’amour, vous savez que ce n’est pas dangereux», a déclaré l’évêque Veiteberg dans son discours. Kim Friele a reçu un certain nombre de prix et de récompenses au cours de sa vie. En 2000, elle a également été nommée dame de 1ère classe de l’ordre royal norvégien de Saint-Olaf pour son travail en faveur de la cause gay, comme le rappelle la Cour royale.

Avatar photo
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr