Le prince Reza Pahlavi condamne la violence de la police suédoise à l’encontre des manifestants iraniens

Mercredi dernier, les autorités suédoises accueillaient Mohammad Javad Zarif, le ministre des Affaires étrangères de la République islamique d’Iran. Il continue sa visite des pays scandinaves même s’il est plutôt mal accueilli par les ressortissants de son propre pays, qui se rassemblent à chacune de ses visites. Une fois de plus, à Stockholm, autour des bâtiments du Parlement suédois, des réfugiés politiques iraniens se sont rassemblés pour protester contre la venue du ministre dans le pays. La police de Stockholm s’est montrée particulièrement virulente à leur encontre. Le prince héritier de l’empire d’Iran, fils du dernier chah d’Iran, Reza Pahlavi a fermement condamné les actions de la police, dans un long communiqué.

Le fils du chah d’Iran s’indigne face à la violence policière de Stockholm

« Les Iraniens n’oublieront pas le comportement honteux de la police suédoise », écrit le prince Reza Pahlavi. « Je condamne fermement le traitement sévère et méchant de nos concitoyens qui protestaient contre la présence des représentants iraniens en Suède. Il est regrettable que le gouvernement suédois, qui prétend être féministe et progressiste, non seulement accueille des représentants d’un régime misogyne et oppressif, mais en plus agresse violemment des Iraniens qui ont été déportés et exilés par ce régime oppressif », déplore le prince Reza Pahlavi, dont la famille mène une bataille sans merci contre le régime qui s’est installé après la chute de la monarchie.

« Les Iraniens reprendront leur pays, et une fois qu’ils seront libres, ils n’oublieront pas ces actions honteuses », menace-t-il dans la suite de son communiqué où il s’en prend aux autorités suédoises. « Mes chers concitoyens, j’ai entendu votre cri à la liberté, et je suis fier de votre courage. Les Iraniens du monde entier devraient apprendre de votre exemple et de votre solidarité. Il ne faut pas accepter que des représentants de ce régime voyagent librement et en paix. Ils mentent sans vergogne pour cacher les crimes de la République islamique », termine-t-il. Cette déclaration survient en plein sommet du G7, où l’Iran est au cœur des discussions concernant son armement nucléaire.

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr