Le roi et la princesse héritière de Suède rencontrent le nouveau gouvernement Löfven

Un Conseil s’est tenu ce 9 juillet au Palais Royal de Stockholm, dans l’espoir de pouvoir mettre un terme à la crise politique en Suède. Le Premier ministre démissionnaire Stefan Löfven, qui rempile à son propre poste, a présenté sa nouvelle équipe ministérielle au roi de Suède. Le roi Carl XVI Gustaf et sa fille ainé ont accueilli les membres du gouvernement et les ont présentés à la presse.

YouTube video

Lire aussi : Le Premier ministre Löfven annonce sa démission au roi de Suède

Stefan Löfven présente son nouveau gouvernement au roi et à la princesse héritière Victoria

La famille royale de Suède a interrompu ses vacances sur l’île d’Öland pour retrouver la capitale. Après la décision du Premier ministre de démissionner, pousser à la porte par un vote de défiance, Stefan Löfven rentre par l’autre porte et retrouve son propre poste. Mercredi, il avait obtenu 116 voix en sa faveur sur les 349 sièges du parlement, assez de voix nécessaires pour valider son retour en tant que Premier ministre. Pour empêcher Löfven de devenir Premier ministre, il aurait dû avoir une majorité (soit au minimum 175 votes) contre lui. Il en a eu au total 173 en sa défaveur.

(Photo : Ingemar Lindwall/Kungl. Hovstaterna)

Le Premier ministre réélu a présenté au Parlement sa nouvelle équipe gouvernementale, 22 ministres choisis parmi deux partis, les écologistes et les sociaux-démocrates, deux partis formant la coalition minoritaire du parlement.

Une fois le gouvernement approuvé, c’est au tour du roi de Suède de le rencontrer au Palais Royal. La princesse héritière Victoria était présent à ses côtés. «Cette année, cela fait 100 ans que les premières élections parlementaires suédoises au suffrage universel ont eu lieu», a rappelé le roi Carl XVI Gustaf.

(Photo : capture d’écran vidéo Kungahuset)

«Pendant près de la moitié de ce temps, près de 48 ans, j’ai été le roi et le chef d’État de la Suède. Au fil des ans, nous avons vu différentes conditions de majorité au Parlement suédois. Nous avons eu des gouvernements avec divers appuis parlementaires solides. Les gouvernements ont pris leurs fonctions, ont démissionné et se sont réorganisés. Il n’est pas rare lors de certaines turbulences. Mais toujours dans le bon ordre démocratique.»

«Il y a à peine deux semaines, le chef du gouvernement démissionnait après un vote de défiance. Depuis lors, le président a dirigé les travaux de nomination d’un nouveau gouvernement. Le Riksdag a maintenant approuvé le Premier ministre démissionnaire en tant que nouveau Premier ministre. Nous avons une nouvelle fois reçu la confirmation que notre système politique est fort : Différentes perceptions ont été traitées de manière ordonnée. Les processus démocratiques ont fonctionné comme prévu dans notre constitution. »

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr