Pour le roi des Zoulous le coronavirus est une punition de Dieu : il demande à son peuple de respecter les consignes sanitaires

Le roi des Zoulous Goodwill Zwelithini s’était fait discret depuis le début de la crise sanitaire. Il a pris la parole publiquement ce weekend pour le première fois depuis le début du confinement, pour rappeler aux Zoulous et aux habitants de la province du KwaZuluNatal de respecter les consignes sanitaires, alors que la province est durement touchée par le coronavirus.

Le roi des Zoulous s’exprime sur la crise du coronavirus

Lire aussi : Le gouvernement a envoyé 210 000€ pour rénover les palais du roi zoulou Goodwill Zwelithini

Le roi Goodwill Zwelithini demande aux Zoulous de respecter les règles gouvernementales en période de crise

Le KwaZulu-Natal est la troisième province la plus touchée par le coronavirus en Afrique du Sud. Le territoire compte 1253 cas et 42 morts, une situation qui déplait au roi Goodwill Zwelithini, qui a décidé de prendre la parole publiquement pour sermonner ses sujets : « Notre génération a pour mission d’éradiquer ce virus, de nombreuses personnes sont décédées. Ne prenons pas cela à la légère, je vous demande de prioriser votre santé et d’écouter votre gouvernement. Cela nous empêchera de périr de cette maladie. » En Afrique du Sud, l’hiver arrive et le roi des Zoulous craint que la situation n’aille qu’en s’empirant avec la baisse des températures : « C’est maintenant l’hiver et la grippe va sévir. Ne vous dites pas que cela ne vous touchera pas. Écoutez le gouvernement, les services de santé, car ils ont accès aux informations mondiales sur cette maladie. »

Lire aussi : Trevor Noah refuse la récompense du roi zoulou Goodwill Zwelithini

Le coronavirus est le réponse à la colère de Dieu

Le roi Goodwill Zwelithini a également donné sa vision quant à l’origine de la maladie : « Nous devons admettre que nous avons mis en colère Jéhovah, c’est pourquoi il nous punit, il nous humilie. Cela me montre que Dieu veut que nous soyons une nation, il veut passer son temps avec nous en tant que nation. C’est un moment auquel Dieu voulait que nous nous préparions, en nous connectant avec lui, pas seulement pour nous rencontrer dans les églises, il voulait un tête-à-tête avec nous », a déclaré le roi. Le monarque croit que les Africains se sont éloignés de Dieu et que c’est sa colère que nous ressentons à présent. Il a ajouté: « Si l’Afrique revient vers Dieu, il nous protégera. »

Lire aussi : Le gouvernement a envoyé 210 000€ pour rénover les palais du roi zoulou Goodwill Zwelithini

Le roi des Zoulous est l’un des monarques sud-africains qui a l’autorisation d’exercer un pouvoir local sur son peuple, comme le permet la constitution de la république. Parmi les devoirs des chefs traditionnels, il y a notamment celui de faire respecter les rites et traditions anciennes, ce qui explique les prises de positions souvent conservatrices du roi. Les monarques des royaumes traditionnel occupent un réel rôle de médiateur au niveau local et un rôle symbolique, en tant que garant de la préservation culturelle de leur tribu. La province de KwaZulu-Natal est souvent considérée comme une réminiscence de l’ancien royaume des Zoulous, la province étant en partie composée des anciens bantoustan de Natal et KwaZulu. Le KwaZulu correspond au Zululand, l’ancien royaume zoulou.

Source : Opera News

Avatar
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés par passion. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales.