Le roi du Bhoutan à la frontière indienne, en vue de la fermeture des deux pays qui entrent en confinement

Il y a deux jours, le roi du Bhoutan l’a annoncé lors d’une allocution exceptionnelle concernant la crise du coronavirus. Malgré le nombre peu important de personnes contaminées que connait actuellement le Bhoutan, le Roi a décidé de fermer les frontières du pays. Hier, l’Inde, pays voisin avec lequel le Bhoutan établit de nombreux échanges commerciaux, a décidé de placer son 1,3 millard d’habitants en confinement, choisissant d’imiter la solution adopter par la majorité des pays européens.

(Facebook/KingJigmeKhesar)

Le roi Jigme Khesar Wangchuck s’est rendu à Phuentsholing, la deuxième plus grande ville du pays, qui se situe dans le dzongkhag de Chukha, à la frontière indienne. « Sa Majeesté le Roi est à Phuentsholing pour inspecter les plans mis en place pour assurer l’approvisionnement ininterrompu en biens provenant de l’Inde, en vue de la fermeture de nos frontières et du confinement de 21 jours en Inde », écrit le Palais royal dans son communiqué.

(Facebook/KingJigmeKhesar)

Le Roi inspecte l’avancement du chantier de l’armée pour les Bhoutanais expulsés de Jaigoan

Le roi Jigme Khesar a profité de sa présence à Phuentsholing pour observer l’avancement des travaux de construction des nouveaux bâtiments qui serviront à loger les 5000 Bhoutanais transfrontaliers qui ont été expulsés de l’Inde, juste avant d’entrer en confinement total. Ils vivent habituellement à Jaigoan, une ville indienne, quasiment à cheval sur la frontière bhoutanaise. Expulsés d’Inde, ils ont trouvé refuge dans leur pays, qui n’a malheureusement pas de logements pour les abriter. Le Roi a donc immédiatement exigé à l’armée de leur construire des futurs logements. 1300 soldats ont été déployés à cet effet. En attendant, ils dorment dans les écoles vides de la ville, toutes les écoles étant fermés depuis le 18 mars, afin d’éviter la propagation du virus.

(Facebook/KingJigmeKhesar)

Le roi est en visite à Phuentsholing et dans le dzongkhag voisin de Samtse pendant plusieurs jours. Le Bhoutan n’entre pas en confinement, connaissant peu de cas de contamination mais ferme toutes ses frontières pour éviter que des étrangers ramènent le virus.

Avatar
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés par passion. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales.