Le roi Felipe se recueille devant la chapelle ardente de Manolo Santana sur le court central de la Caja Mágica

Le roi Felipe s’est recueilli ce lundi 13 décembre 2021 devant le cercueil de Manolo Santana, la légende du tennis décédée ce 11 décembre. Le roi d’Espagne a rendu un dernier hommage au quadruple lauréat du Grand Chelem, aux côtés de la veuve du tennisman.

Lire aussi : Le roi Felipe aux funérailles du président portugais Jorge Sampaio

Le roi d’Espagne se recueille devant le cercueil de Manolo Santana

Manuel Santana, né à Madrid en mai 1938, est décédé ce samedi 11 décembre à l’âge de 83 ans. Il avait remporté quatre titres de Grand Chelem. La première victoire était celle à Roland Garros en 1961, contre l’Italien Nicola Pietrangeli. Parmi les victoires qui lui manquaient, il y avait la Coupe Davis qu’il n’a jamais pu soulever. Il a par contre rapporté une médaille d’or à l’Espagne, lors des Jeux olympiques de 1968 à Mexico. Cette année-là, il a aussi remporté la médaille d’argent en double.

(Photo : Casa Real de SM el Rey)
(Photo : Casa Real de SM el Rey)

Le roi Felipe s’est rendu ce lundi 13 décembre à la Caja Mágica, le centre olympique de tennis de Madrid, où est installée la chapelle ardente. Il a rendu un dernier hommage au défunt. Le cercueil, déposé au milieu du court central, était recouvert du drapeau espagnol, des croix, des bougies électriques et des fleurs formaient une chapelle mortuaire.

(Photo : Casa Real de SM el Rey)

Le roi Felipe a retrouvé la veuve du joueur de tennis pour lui rendre un dernier hommage. Le roi a présenter personnellement ses condoléances à la veuve et aux membres de la famille. Le court central porte d’ailleurs le nom de Manolo Santana.

(Photo : Casa Real de SM el Rey)

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr