Les nouveaux nobles de Belgique : le roi Philippe a remis les faveurs nobiliaires et les distinctions honorifiques

Hier, à 11 heures, six Belges ont rejoint la noblesse. Une cérémonie de remise de faveurs nobiliaires était organisée au Palais royal. Ces six Belges sont devenus barons et baronnes. En réalité, il s’agissait d’une toute petite cérémonie, car cette année aucun titre n’a été décerné. Habituellement, la liste des personnes à anoblir est annoncée aux alentours du 21 juillet, jour de Fête nationale. Mais cette année, à cette période, le gouvernement était en affaires courantes. Les six Belges qui ont donc été anoblis hier, sont ceux qui n’avaient pas pu assister à la cérémonie en 2018.

Uitreiking van de adellijke gunsten en eretekens voor uitzonderlijke verdiensten aan ons land in het #KoninklijkPaleis…

Publiée par Belgische Monarchie Monarchie belge Belgian Monarchy sur Mercredi 13 novembre 2019

Pourquoi n’y a-t-il pas eu de nouveaux nobles en 2019 en Belgique ?

Déjà durant la crise de 2010-2011, le gouvernement démissionnaire n’avait pu valider la liste du roi Philippe. Le même scénario s’est produit cette année. Afin qu’une cérémonie ait tout de même lieu, le Palais avait invité hier les six Belges qui n’avaient pas encore reçu leurs distinctions l’année dernière. Aujourd’hui, faire partie de la noblesse est principalement un honneur qui n’engage à rien d’autre que de promettre de toujours garder un code moral tout au long de sa vie. Un blason est créé, avec une devise.

Hier, sont devenus barons et baronnes, entre autres, la pédagogue Ingrid De Jonghe, qui a fondé TEJO, un espace de consultations où des thérapeutes aident gratuitement les jeunes ayant des problèmes de santé mentale. Yvonne L’Hoest, la présidente des Restos du Cœur de Belgique, mais aussi Pieter Timmermans, l’administrateur délégué de la Fédération des entreprises de Belgique. Ils entrent tous dans les registres de l’Association de la Noblesse du Royaume de Belgique.

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr